•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pier-Alexandre Poulin est l'entraîneur junior de l'année selon ses pairs de la LNH

Pier-Alexandre Poulin

Pier-Alexandre Poulin

Photo : Courtoisie Condors du Cégep de Beauce-Appalaches

Jean-François Chabot

L’entraîneur-chef des Condors du Cégep Beauce-Appalaches (LHJQ), Pier-Alexandre Poulin, est le lauréat du prix Darcy-Haugan/Mark-Cross à titre d’entraîneur junior de l’année selon ses pairs de la Ligue nationale de hockey.

Cet honneur revient au frère aîné de Marie-Philip Poulin, membre de l’équipe canadienne, à la suite d’un vote tenu auprès de l’Association des entraîneurs de la Ligue nationale de hockey (NHLCA).

Il a été créé à titre posthume en hommage aux deux entraîneurs des Broncos de Humboldt morts dans le terrible accident de la route, le 6 avril 2018. Il avait fait 16 morts et 13 blessés parmi l’équipe saskatchewanaise.

Poulin, un ancien des Commandeurs de Lévis (LMAAAQ), des Fog Devils de Saint-Jean (LHJMQ), à Terre-Neuve, et des Aigles Bleus de l’Université de Moncton, s’est dit à la fois surpris et touché.

J’avais de la misère à y croire. C’est un très bel honneur. Vous m’auriez dit il y a un an avant de me lancer dans ce nouveau défi que j’aurais été en nomination, je ne vous aurais jamais cru , a reconnu l’homme de 33 ans.

EXTRAIT PIER-ALEXANDRE POULIN MOTIVATION

Au scrutin final réalisé auprès des commissaires et du président de la LCHJ, Poulin a été préféré à Corey Beer, du Rock de Timmins (NOJHL), à Peter Goulet, des Golden Hawks de Trenton (OJHL), à Brad MacKenzie, des Rapides de Grand-Sault (LHM), et à Tyson Ramsay, des Capitals de Virden Oil (MJHL).

La récompense s’accompagne d’une bourse de 5000 $ remise à son équipe en plus d’un don d’équipement de Bauer d’une valeur de 5000 $.

Poulin aura aussi l’occasion, en compagnie de ses adjoints, de participer à la conférence des entraîneurs de la LNH qui se déroulera de façon virtuelle du 21 au 25 juin. On lui présentera officiellement son prix. Il entrevoit surtout avec bonheur la possibilité de s’entretenir avec Craig Berube, entraîneur-chef des Blues de Saint Louis.

Rejoindre et motiver

Avec ce prix, la LNHCA souhaite appuyer les entraîneurs à tous les calibres de jeu qui guident, encouragent et inspirent leurs joueurs tant sur la patinoire qu’à l’extérieur des arénas.

Étant donné les conditions liées à la pandémie de COVID-19, qui ont empêché un grand nombre de ligues d’opérer au cours de la dernière année, les critères de sélection ont été modifiés pour inclure :

  • des actions pour soutenir les joueurs à l’extérieur du contexte hockey (programmes de soutien au bien-être ou à la santé mentale);
  • l’implication au sein d’une initiative communautaire et le développement des habiletés hors glace.

Pier-Alexandre Poulin s’est démarqué avec la mise en place d’un protocole sanitaire créatif pour contrer la propagation du coronavirus. Les joueurs de l’équipe ont ainsi été répartis au sein de bulles pour mener des exercices compatibles avec les recommandations de la santé publique.

EXTRAIT PIER-ALEXANDRE POULIN - NOUVEAUX OUTILS

Il a aussi organisé des séances d’entraînement sur des glaces extérieures où il mettait à profit de nouveaux outils de développements et de nouvelles techniques d’apprentissage, tout en obtenant de l’équipement spécialisé grâce à des commandites.

Poulin affirme qu’il utilisera certaines des méthodes acquises durant la pandémie même après un retour à la normale.

Modeste, il a refusé de prendre tout le crédit quand on lui a indiqué qu’il y était sûrement pour quelque chose dans le développement de sa cadette Marie-Philip.

Je ne prendrai pas le mérite pour tout ça. Je pense qu’on s’est aidés et poussés mutuellement. Tous deux, on venait d’une petite place où il n’y avait pas tant de jeunes qui aspiraient à jouer au prochain niveau, a-t-il expliqué.

Finalement, elle a été ma partenaire d’entraînement et tant mieux si j’ai réussi à l’aider à atteindre le prochain niveau. Elle m’a aussi aidé à atteindre le junior majeur et le niveau universitaire. C’est vraiment une bonne partenaire d’entraînement et on a toujours eu cette passion du hockey que l’on continue de partager, a-t-il conclu.

EXTRAIT PIER-ALEXANDRE POULIN - HOCKEY MARIE-PHILIP

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !