•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bianca Andreescu éliminée dès le premier tour à Roland-Garros

De son côté, l'Américaine Serena Williams a réussi son entrée au tournoi, non sans une petite frayeur.

Une joueuse de tennis vêtue de noir s'apprête à frapper une balle du revers lors d'un match à Roland-Garros.

Bianca Andreescu

Photo : Getty Images / Julian Finney

Le parcours de Bianca Andreescu à Paris n’aura duré qu’un seul match, mais un long match.

Au bout de 3 h 20 min, la Canadienne a été éliminée en trois manches de 7-6 (7/1), 6-7 (2/7) et 7-9 par la Slovène Tamara Zidansek, 85e mondiale.

La terre battue parisienne ne semble pas sourire à l'Ontarienne, 6e tête de série. Absente du tournoi en 2020, Andreescu avait atteint le deuxième tour en 2019, mais avait dû déclarer forfait en raison d'une blessure à l'épaule.

Cette fois, elle amorçait le tournoi quelques jours à peine après s'être retirée de celui de Strasbourg en raison de douleurs à l'abdomen.

Elle retrouvait le même terrain qui avait accueilli son seul autre match, deux ans plus tôt. Sur le court 14, théâtre de sa défaite du jour, elle avait difficilement triomphé contre la Tchèque Marie Bouzkova en 2019. Elle s'était retirée le lendemain.

Le match s’était étiré sur deux jours et s’était conclu au bout de 3:02 d’effort. Il aurait été audacieux et payant de parier que le match d’aujourd’hui serait plus long.

La défaite est très dure, a dit Andreescu, dépitée en point de presse. J’ai joué du bon tennis aujourd’hui, mais elle a bien joué et m’a déstabilisée avec la variété de ses coups et ses effets de balle. Sur une note positive, je suis en bonne santé et j’ai pu me battre aussi fort que je le pouvais.

Ce n’était simplement pas ma journée et je maîtrisais moins bien mes émotions qu'à l'habitude, a ajouté la Canadienne. Je m’étais super bien préparée pour ce tournoi et c’est pourquoi je suis super déçue. Je pensais que je pouvais me rendre loin. J’espère que le travail d’aujourd’hui et des dernières semaines va payer pendant la saison de gazon ou de surface dure.

Andreescu avait pourtant amorcé son duel de premier tour avec aplomb et menait 3-0 en première manche, avec deux bris de service. De nombreuses fautes directes ont toutefois freiné son élan. Après avoir cédé quatre jeux de suite, l’Ontarienne s’est ressaisie au bris d’égalité qu’elle a aisément remporté 7-1.

Une joueuse de tennis, vêtue de blanc et d'orange, frappe une balle du revers en pleine extension sur un terrain de terre battue.

Tamara Zidansek

Photo : afp via getty images / MARTIN BUREAU

La deuxième manche a été marquée par six bris de service. Andreescu a d’ailleurs ravi le service de sa rivale au moment où elle servait pour le manche à 6-5. Zidansek s’est toutefois aisément imposée au bris d’égalité.

En troisième manche, Andreescu avait à son tour l’occasion de servir pour la manche et le match, mais elle a été brisée à 5-4. Elle a plus tard sauvé une balle de match à 6-5 pour sa rivale et est parvenue à remporter le jeu.

Puisqu’il n’y a pas de bris d’égalité dans la manche ultime à Roland-Garros, les deux joueuses ont continué à échanger les coups jusqu’à ce qu’Andreescu cède son service pour la septième fois de la rencontre, la fois de trop.

Le match s’est conclu sur un coup droit dans le filet de la championne des Internationaux des États-Unis de 2019, sa 63e et dernière faute directe du match, contre 46 coups gagnants.

C’est moche en ce moment pour moi, mais je peux juste apprendre, a expliqué Andreescu. C’est comme ça dans la vie, tu apprends de tes erreurs. J’en ai fait quelques-unes aujourd’hui et je veux garder la tête haute. Je vais vivre les émotions que j’ai à vivre, je vais peut-être pleurer beaucoup ce soir, mais demain est un nouveau jour.

Andreescu a souvent eu l’ascendant sur sa rivale durant les échanges, mais son irrégularité aura causé sa perte. Zidansek, de son côté, a réussi 41 coups gagnants contre 46 fautes directes. C'est la première fois qu'elle remporte un match au tableau principal de Roland-Garros et la première fois qu'elle s'offre une joueuse du top 10 mondial.

Au-delà du chiffre, j'ai surtout battu une joueuse qui a déjà remporté un tournoi du grand chelem et d'autres tournois importants, a dit la gagnante. C'est une grande victoire sur ma surface préférée. J'ai montré que je peux jouer à un très bon niveau.

La Slovène affrontera l’Américaine Madison Brengle, 85e mondiale, au second tour.

Andreescu, elle, entreprendra son entraînement en vue de la saison sur gazon. Elle est inscrite aux tournois de Berlin et d'Eastbourne. Elle espère que les dieux du tennis seront plus cléments à son endroit au cours des prochaines semaines.

Après deux quarantaines forcées parce que son entraîneur Sylvain Bruneau et elle ont contracté la COVID-19, après une blessure au pied et des douleurs abdominales, elle se console en se disant que sa forme physique n'a pas été un facteur dans sa défaite à la porte d'Auteuil.

Mon amour pour le jeu et ma soif de gagner m’ont permis de rester motivée au cours des dernières semaines, a dit Andreescu. Je suis passionnée par le tennis et je veux continuer de réaliser de grandes choses et d’inspirer les autres. Durant les moments difficiles, je veux montrer l’exemple aux autres.

Serena Williams réussit son entrée

De son côté, Serena Williams a inauguré avec succès les sessions nocturnes de Roland-Garros avec une victoire sur la Roumaine Irina-Camelia Begu (74e) en deux manches de 7-6 (8/6) et 6-2.

À 39 ans, l'Américaine est toujours en quête d'une 24e couronne majeure, ce qui lui permettrait d'égaler le record détenu par l'Australienne Margaret Court.

Williams ne s'est pas évité une frayeur dans la première manche, après avoir pourtant pris l'avance 5-2. Begu a d'abord recollé, puis elle a servi pour la manche à 6-5 et s'en est même procuré deux autres dans le jeu décisif.

Ce n'était pas facile dans la première manche, je suis contente d'avoir réussi à m'en sortir, a-t-elle dit après le match.

Serena Williams affrontera une autre Roumaine, Mihaela Buzarnescu, au deuxième tour.

La championne en titre gagne pour son anniversaire

La Polonaise Iga Swiatek a lancé la défense de son titre avec une victoire sur la Slovène Kaja Juvan (91e) en deux manches de 6-0 et 7-5, le jour de ses 20 ans.

La neuvième favorite a remporté la première manche en 23 minutes à peine, et elle n’a cédé que neuf points à sa rivale.

Les choses se sont compliquées dans la seconde, qui a duré une heure. Swiatek a d'abord creusé l'écart à 3-1, mais Juvan, qui a dû patienter plus d'une demi-heure pour remporter son premier jeu et trois quarts d'heure pour obtenir sa première balle de bris, est revenue à sa hauteur et a même eu deux occasions de briser sa rivale à 5-5.

Swiatek a tenu bon et c'est elle qui a conclu la partie au jeu suivant, à sa quatrième balle de match

Je ne sais pas quoi dire, a lâché Swiatek après que le public a entonné "Joyeux anniversaire" une fois son match terminé. Je n'ai jamais été dans la position de tenante du titre, même dans des tournois plus petits, je ne savais pas à quoi m'attendre, a-t-elle expliqué. J'ai essayé de garder ma routine, comme le reste de la saison.

Swiatek affrontera la Suédoise Rebecca Peterson, 60e mondiale, au deuxième tour.

En fin de journée, l'Espagnole Garbine Muguruza, 13e raquette mondiale et lauréate en 2016, mais handicapée par des douleurs dorsales, a été éliminée dès le premier tour par l'Ukrainienne Marta Kostyuk (81e) 6-1, 6-4.

À 19 ans, Kostyuk joue pour la deuxième fois le grand tableau de Roland-Garros, après son élimination au premier tour l'an dernier. Elle affrontera Saisai Zheng (57e) ou Sara Sorribes (49e) au prochain tour.

Autres résultats de premier tour

  • Sofia Kenin (USA/no 4) bat Jelena Ostapenko (LAT) 6-4, 4-6, 6-3
  • Hailey Baptiste (USA) bat Anna Blinkova (RUS) 6-1, 6-4
  • Zarina Diyas (KAZ) bat Heather Watson (GBR) 6-4, 7-5
  • Elise Mertens (BEL/no 14) bat Storm Sanders (AUS) 6-4, 6-1
  • Varvara Gracheva (RUS) bat Lara Arruabarrena (ESP) 6-2, 6-3
  • Mihaela Buzarnescu (ROM) bat Arantxa Rus (NED) 7-5, 7-5
  • Madison Brengle (USA) bat Maria Camila Osorio (COL) 7-5, 6-4
  • Sorana Cirstea (ROM) bat Johanna Konta (GBR/N.19) 7-6 (7/5), 6-2
  • Martina Trevisan (ITA) bat Alison Van Uytvanck (BEL) 7-5, 4-6, 6-4
  • Belinda Bencic (SUI/no 10) bat Nadia Podoroska (ARG) 6-0, 6-3
  • Polona Hercog (SLO) bat Kiki Bertens (NED/no 16) 6-1, 3-6, 6-4
  • Caroline Garcia (FRA) bat Laura Siegemund (GER) 6-3, 6-1
  • Harmony Tan (FRA) bat Alizé Cornet (FRA) 6-4, 6-4
  • Marketa Vondrousova (CZE/no 20) bat Kaia Kanepi (EST) 4-6, 6-3, 6-0
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !