•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canadien gagne en prolongation, il y aura un 7e match à Toronto

Kotkaniemi, souriant, saute dans les bras de Byron.

Jesperi Kotkaniemi

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Jesperi Kotkaniemi a provoqué l'extase au Centre Bell, samedi, en inscrivant le but gagnant en prolongation pour permettre au Canadien de battre les Maple Leafs 3-2. Montréal force ainsi la tenue d'un septième et ultime match, lundi, à Toronto.

Le Tricolore évite ainsi l'élimination en marquant en prolongation dans une deuxième rencontre de suite.

Kotkaniemi a profité d'un tir vif pour marquer son troisième but des présentes séries éliminatoires. Invité à commenter son exploit, le jeune joueur avait du mal à trouver les mots. C'est tout simplement incroyable. J'essaie de me souvenir, mais je crois que c'est mon premier but en prolongation et c'est dur à décrire comme sentiment.

L'entraîneur-chef par intérim, Dominique Ducharme, était aussi très heureux des performances du jeune attaquant. J’aime la manière dont il joue depuis le match numéro deux quand il est rentré [dans la formation]. Il a pris un pas de recul, et je suis content de voir qu’il est récompensé.

Le CH a été bombardé de tirs en période supplémentaire et c'est encore une fois le gardien Carey Price qui s'est levé pour donner une chance à son club.

« Quand il est aussi bon que ce soir, il nous donne de la confiance. C'est notre colonne vertébrale. Quand on n’arrive pas à compter et qu’il fait des arrêts qui ont l’air faciles, même en prolongation, c’est ça qui nous fait gagner. »

— Une citation de  Shea Weber, capitaine du Canadien

Dominique Ducharme a aussi complimenté son gardien après la rencontre. Il y a quelques jours, alors que l'attaque montréalaise était en panne sèche, Price avait affirmé aux membres des médias avoir totalement confiance en ses coéquipiers. Carey est un gars calme qui ne parle pas pour rien. Ce n'est pas le plus loquace, mais quand il dit quelque chose c’est réfléchi, ça a un impact, a déclaré Ducharme.

Le réveil du jeu de puissance

L'avantage numérique du Canadien est finalement sorti d'une longue torpeur lors de la troisième période.

Au moment où William Nylander servait une pénalité pour obstruction sur le gardien, Corey Perry a marqué son premier des séries.

Perry salue la foule après avoir célébré son but.

Corey Perry a marqué le 42e but de sa carrière en séries éliminatoires.

Photo : usa today sports / Eric Bolte

L'entraîneur-chef de Toronto, Sheldon Keefe, a plaidé aux arbitres que le Bleu-blanc-rouge avait commis de l'obstruction sur le gardien. Le but a finalement été confirmé et une pénalité pour avoir retardé le match a été décernée aux Torontois. Quelques instants plus tard, Mitch Marner a envoyé la rondelle dans les gradins et a lui aussi reçu une punition.

À court de deux hommes, Toronto a laissé toute la place à l'avantage numérique de Montréal, qui en a profité pour faire 2-0 par l'entremise de Tyler Toffoli.

Avant ses deux réussites, le jeu de puissance montréalais avait été muselé à 15 occasions depuis le début du duel éliminatoire.

T. J. Brodie et Jason Spezza sont toutefois parvenus à créer l’égalité par la suite pour forcer la tenue d'une période de prolongation.

Le Tricolore a commencé la soirée en lion, tirant huit fois sur Jack Campbell dans les deux premières minutes du match. Plusieurs bonnes occasions se sont présentées lors de cette première période, dont une échappée pour Nick Suzuki, suivie d'un bel arrêt de Campbell.

Jake Muzzin a retraité vers le vestiaire en deuxième période. Le défenseur des Leafs, qui semblait incommodé par une blessure, n'est pas revenu au jeu.

Le retour attendu des partisans

La rencontre de samedi a été la première avec des spectateurs au Centre Bell depuis le 10 mars 2020. Deux jours plus tard, la LNH mettait sa saison sur pause en raison de la pandémie de COVID-19.

Le gouvernement québécois a annoncé la semaine dernière qu’un maximum de 2500 spectateurs, répartis en sections de 250 personnes, serait admis dans les grandes salles comme le Centre Bell à compter du 28 mai.

Des partisans montréalais, mais aussi certains venus de l'Ontario, ont été bruyants tout au long de la soirée.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...