•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf fines lames canadiennes en escrime à Tokyo

Il crie de joie après une victoire, épée à la main.

Marc-Antoine Bélanger-Blais est l'un des trois Québécois de l'équipe.

Photo : Courtoisie / Fédération canadienne d'esceime

La Presse canadienne

Le Canada enverra à Tokyo sa plus importante équipe olympique d'escrime depuis les Jeux de Pékin, en 2008. Cinq hommes et quatre femmes représenteront le pays.

Trois Québécois seront du lot, Gabriella Page au sabre, Marc-Antoine Blais-Bélanger à l'épée et Maximilien Van Haaster au fleuret.

Je suis très fier de ma première qualification olympique, qui s’est réalisée malgré les nombreux obstacles de la dernière année, a indiqué Blais-Bélanger dans le communiqué officiel d'Escrime Canada. Je sais qu’il n’y a pas beaucoup de gens qui s’y attendaient, mais mon équipe et moi étions convaincus que nos efforts des dernières années produiraient un pas vers notre rêve de remporter une médaille olympique.

La taille de l'équipe est en grande partie due à la qualification des équipes féminine et masculine au fleuret pour la première fois depuis les Jeux de Séoul en 1988.

L'équipe féminine du fleuret est composée de Jessica Guo, d'Eleanor Harvey et de Kelleigh Ryan. Elles participeront aussi chacune à l'épreuve individuelle.

Harvey a réussi à Rio de Janeiro, en 2016, le meilleur résultat canadien de l'histoire aux Jeux olympiques dans une épreuve individuelle d'escrime, prenant le 7e rang après avoir surpris l'Italienne Arianna Errigo, classée première du monde au fleuret.

Du côté des hommes, Van Haaster, Eli Schenkel et Alex Cai seront en action au fleuret. Van Haaster avait pris part aux Jeux de Rio.

Je suis très fier de représenter le Canada aux Jeux olympiques pour la deuxième fois. Tous les athlètes et les entraîneurs ont travaillé très dur au cours des cinq dernières années pour qualifier une équipe masculine du fleuret aux Jeux olympiques pour la première fois depuis 1988, a pour sa part déclaré Van Haaster.

Pagé et Shaul Gordon représenteront le Canada dans les épreuves individuelles féminine et masculine du sabre. Blais-Bélanger est l'unique représentant de l'unifolié à l'épée. En 2018, il a terminé parmi les 10 premiers aux Championnats du monde.

Shaul Gordon entre deux échanges pendant un duel en sabre aux mondiaux d'escrime à Budapest.

Shaul Gordon

Photo : Fédération canadienne d'escrime

Les épreuves individuelles des trois disciplines se dérouleront au cours des trois premières journées des Jeux, soit du 24 au 26 juillet. L'épreuve féminine du fleuret par équipe aura lieu le 29 juillet, et l'épreuve masculine du fleuret par équipe suivra le 1er août.

Le meilleur résultat olympique du Canada dans une épreuve par équipe est une paire de quatrièmes places, soit à l'épée masculine aux Jeux de Los Angeles (1984), puis à l'épée féminine à Athènes (2004).

Voici la composition de l'équipe canadienne :

  • Marc-Antoine Blais Bélanger (Montréal, QC) - Épée
  • Alex Cai (Toronto, ON) - Fleuret
  • Shaul Gordon (Richmond, BC) - Sabre
  • Jessica Guo (Toronto, ON) - Fleuret
  • Eleanor Harvey (Hamilton, ON) - Fleuret
  • Gabriella Page (Blainville, QC) - Sabre
  • Kelleigh Ryan (Ottawa, ON) - Fleuret
  • Eli Schenkel (Vancouver, BC) - Fleuret
  • Maximilien Van Haaster (Montréal, QC) - Fleuret

Remplaçants :

  • Blake Broszus (San Diego, Californie)
  • Alanna Goldie (Calgary, AB)

Les entraîneurs :

  • Paul Apsimon (Ottawa, ON) - Fleuret féminin
  • Jean-Marie Banos (Lavelanet, France) - Sabre masculin
  • Julien Camus (Orléans, France) - Épée et du fleuret masculin
  • Benjamin Manano (Tarbes, France) - Sabre féminin
  • Mike Pederson (Wayzata, Minnesota) - Entraîneur adjoint du fleuret féminin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !