•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes s’offrent une dose d’espoir

Ils se serrent la main.

Danny Maciocia et Mario Cecchini

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Jean-François Chabot

Quelques joueurs et membres de la direction des Alouettes de Montréal ont reçu une première dose du vaccin contre la COVID-19, lundi, dans les corridors du stade olympique.

Luc Brodeur-Jourdain, André Bolduc, Hugo Richard, Marc-Antoine Dequoy, Vincent Alessandrini se sont mêlés aux centaines de personnes venues chercher une première lueur d’espoir à l’aube de l’été et d’une saison de la Ligue canadienne de football (LCF) que chacun d’entre eux souhaite à la hauteur des attentes.

Si la ministre déléguée à l’Éducation et responsable du sport Isabelle Charest se réjouissait de la progression de la campagne de vaccination, elle n’a pas soufflé mot quant à un possible déconfinement du sport en territoire québécois.

Extrait Isabelle Charest - Stade olympique 17.05.21

Questionnée à savoir s’il devenait envisageable d’accueillir des spectateurs pour les matchs locaux des Alouettes ou pour les jeunes de reprendre la pratique de leur sport favori, Mme Charest s’est contentée de dire qu’elle suivrait avec grand intérêt les annonces du premier ministre François Legault, prévues pour mardi.

Prêts pour le décollage

À en juger par les réponses fournies par les joueurs, les entraîneurs, le directeur général Danny Maciocia et le président des Alouettes Mario Cecchini, il ne fait aucun doute dans leur esprit qu’il y aura du football professionnel au Canada en 2021.

Cependant, la certitude est moins nette quand on demande à M. Cecchini si la situation sanitaire en Ontario risque de nuire à l’objectif du commissaire Randy Ambrosie de lancer la saison en août.

La province où évoluent le Rouge et Noir d’Ottawa, les Argonauts de Toronto et les Tiger-Cats de Hamilton a déjà décrété que les événements et festivals capables de générer des rassemblements ou des foules étaient bannis jusqu’au 6 septembre.

Cecchini a rappelé que différentes versions encore non officielles du calendrier de la saison ont été ébauchées et que les équipes de l’Est avaient déjà signifié leur accord pour ouvrir leur saison respective avec plusieurs matchs dans l’Ouest.

Nous sommes tous prêts à faire des sacrifices. S’il faut commencer à jouer en Ontario, le 7 ou le 8 septembre, je pense que c’est un élément qui se contourne. Ce n’est jamais plaisant de commencer avec cinq matchs à l’extérieur, mais face à l’alternative (de ne pas jouer), c’est quelque chose qu’on peut regarder. Les équipes de l’Ontario y pensent déjà au moment où l’on se parle.

Une citation de :Mario Cecchini, président des Alouettes de Montréal

Même avec un masque pour couvrir la moitié de son visage, Danny Maciocia ne cache pas qu’il piaffe d’impatience de pouvoir fouler le terrain pour observer le travail de la moisson des trois derniers repêchages.

Ça me manque beaucoup. J’ai participé à trois repêchages de la LCF et je n’ai pas encore eu la chance d’embarquer sur le terrain avec les joueurs (que j’ai repêchés), ceux que l’on pense qui auront un impact sur l’équipe et en particulier le talent local qu’on a repêché les deux dernières années, a indiqué Maciocia.

Quant à l’état des lieux en ce qui a trait au nombre de joueurs de l'équipe vaccinés des deux côtés de la frontière, Maciocia a indiqué qu’il n’avait pas de chiffres précis à nous donner, mais il constate que bon nombre d’entre eux l’ont déjà été.

On parle beaucoup avec les joueurs et les entraîneurs. Et on les encourage fortement à se faire vacciner. Vous savez qu’aux États-Unis, ça bouge un peu plus vite. Plusieurs de nos joueurs sont vaccinés à 100 %. C’est le cas de notre quart Vernon Adams qui a reçu ses deux doses.

Une citation de :Danny Maciocia, directeur général des Alouettes de Montréal

Ce dernier aimerait bien que tous les membres de l’équipe se présentent au camp d’entraînement en ayant été vaccinés, même si aucune directive en ce sens n’émane de la LCF ou du gouvernement fédéral.

À l’ouverture du camp, les Alouettes pourraient accueillir entre 80 et 100 joueurs, qu’ils soient en quête d’un poste ou déjà sous contrat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !