•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nadal bat Djokovic et gagne son 10e titre au Masters de Rome

La Canadienne Sharon Fichman et sa partenaire Giuliana Olmos, du Mexique, ont remporté la finale en double.

Un joueur de tennis, tout de mauve vêtu, lève les bras au ciel pour célébrer sa victoire.

Rafael Nadal

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Radio-Canada

Rafael Nadal a dominé dimanche Novak Djokovic 7-5, 1-6 et 6-3 pour gagner sa 10e couronne au Masters 1000 de Rome.

Lors de ce 57e choc entre les deux étoiles du tennis mondial, leur sixième face à face en finale dans la Ville éternelle, le Majorquin a puisé dans sa formidable rage de vaincre pour surmonter sa nette baisse de régime en deuxième manche et rejoindre le Serbe pour le nombre de titres en Masters 1000, soit 36 chacun.

Avant de partir en chasse d'une 14e victoire sur la terre battue de Roland-Garros, le troisième à l'ATP a brillamment évacué les doutes nés de ses éliminations précoces à Monte-Carlo et à Madrid.

L'Espagnol, malgré quelques matchs difficiles cette semaine à Rome, et quelques fautes inhabituelles en finale contre Nole, confirme qu'il reste le maître incontesté sur terre battue. Un message envoyé à la génération montante des Zverev, Tsitsipas ou Sinner comme à ses rivaux préférés, Djokovic et Federer.

Les vieux gars, comme a dit en plaisantant samedi le numéro un mondial de 33 ans, ont désormais fait de la course au record en tournois du grand chelem leur priorité. Mais cela n'a pas empêché Nadal et Djokovic de tout donner, dimanche, pour leurs retrouvailles sept mois après la finale de Roland-Garros facilement remportée par Nadal (6-0, 6-2, 7-5).

Il a parfaitement maîtrisé la première manche avant de connaître un trou d'air dans la deuxième. Djokovic a prix son service à deux reprises pour revenir dans le match.

Mais face à un Serbe peut-être un peu entamé par les près de cinq heures passées sur le court samedi pour disputer deux matchs (fin du quart, puis demi-finale), Nadal a repris les choses en main dans la troisième, sauvant deux balles de bris contre lui à 2-2 avant de prendre le service du Serbe dans la foulée pour s'envoler vers son 10e sacre en 12 finales.

De tenir ce trophée dans mes mains pour la 10e fois est quelque chose de difficile à croire, a affirmé Nadal.

L'Espagnol a entre autres rappelé comment il avait obtenu son premier titre au Foro Italico en 2005, à l'âge de 18 ans, grâce à une victoire contre Guillermo Coria dans un duel qui avait duré plus de cinq heures.

Aujourd'hui, 16 ans plus tard, c'est incroyable d'avoir de nouveau joué en finale, a ajouté Nadal en Italien lors de la présentation du trophée commémoratif.

C'est difficile à décrire. Il n'y a aucun doute qu'il s'agit de l'un des endroits les plus importants dans ma carrière.

Iga Swiatek domine Karolina Pliskova

La Polonaise Iga Swiatek (15e mondiale), victorieuse de Roland-Garros l'an dernier, a laminé la Tchèque Karolina Pliskova (9e) en finale avec une victoire de 6-0 et 6-0 bouclée en 45 minutes.

À deux semaines de commencer la défense de sa couronne sur la terre battue parisienne (du 30 mai au 13 juin), la Polonaise de 19 ans a rendu une copie parfaite pour décrocher son troisième titre sur le circuit.

La variété de ses coups et son jeu énergique ont totalement déboussolé la Tchèque, qui disputait sa troisième finale en trois ans à Rome (victoire en 2019, finaliste en 2020).

La Canadienne Sharon Fichman gagne la finale en double

La Canadienne Sharon Fichman et sa partenaire mexicaine Giuliana Olmos ont quant à elles remporté la finale en double.

Le duo a battu la Française Kristina Mladenovic et la Tchèque Marketa Vondrousova 4-6, 7-5 et 10-5; le match a duré 1 h 35 min.

Mladenovic et Vondrousova ont gagné la première manche, aidées par des bris lors des cinquièmes et septièmes jeux.

Dans la deuxième manche, Fichman et Olmos ont gagné les trois premiers jeux, mais ont perdu cinq des six suivants.

La Canadienne et la Mexicaine ont cependant trouvé le moyen de faire tourner le vent en gagnant les trois derniers jeux, dont deux quand leurs rivales étaient au service. Au passage, elles ont sauvé une balle de match, lors du 10e jeu.

Dans le bris décisif, Fichman et Olmos ont pris l'avantage avec un minibris qui leur donnait une avance de 6-4. Elles ont conclu le duel en gagnant les quatre derniers points, dont deux au service de leurs adversaires, qui ont commis huit doubles fautes durant le match.

Il s’agissait du second match de la journée pour Fichman et Olmos, qui avaient vu leur demi-finale être remise à dimanche à cause de la pluie.

En demi-finale, elles avaient surpris le duo formé des Japonaises Shuko Aoyama et Ena Shibahara, quatrièmes têtes de série, 6-3 et 6-2 en 73 minutes.

À 30 ans, Sharon Fichman gagne ainsi son quatrième titre en double. Son dernier remonte à mars 2020, à Monterrey, au Mexique. Elle est 50e au classement de la WTA en double.

Par ailleurs, la Canadienne Rebecca Marino a subi l'élimination au deuxième tour des qualifications en prévision du tournoi de Parme en Italie.

Elle s'est inclinée en deux manches de 6-1 et 6-4 devant la Slovaque Anna Karolina Schmiedlova, en après-midi.

Chez les hommes, Peter Polansky a subi le même sort au premier tour des qualifications pour le tournoi de Lyon, baissant pavillon 6-3 et 6-4 devant l'Italien Alessandro Giannessi.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !