•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CF Montréal face à la foule d'Atlanta

Deux joueurs de soccer se disputent le ballon qui est dans les airs.

L'attaquant du CF Montréal Bjorn Johnsen a marqué deux buts mercredi contre Miami.

Photo : AP / Lynne Sladky

Le CF Montréal terminera sa longue semaine de travail samedi soir en Georgie contre l'Atlanta United.

Après avoir traversé les États-Unis d’est en ouest pour affronter les Whitecaps de Vancouver à Salt Lake City, les hommes de Wilfried Nancy se sont payés une très longue soirée, mercredi, quand le match contre Miami a été interrompu par des orages pendant plus de deux heures pour se terminer peu avant minuit.

Un des grands animateurs de l’attaque montréalaise depuis le début de la saison, le milieu de terrain offensif Djordje Mihailovic, a quitté la rencontre, ennuyé par un malaise à une cheville, mais il devrait être en mesure de jouer samedi.

À Atlanta, la jeune équipe montréalaise fera face à un nouvel adversaire : une foule nombreuse et bruyante. On attend plus 40 000 spectateurs.

Ça va être un bon exercice pour les joueurs, pour l’équipe et pour tout le monde de faire face à une foule comme ça, a dit Nancy vendredi. Parce que quand on a joué contre Nashville, je dois être honnête, ça nous a un peu déstabilisés.

L’équipe montréalaise n’a pas eu de succès jusqu’ici à Atlanta. Elle a subi la défaite à chacune de ses trois visites dans le spectaculaire stade Mercedes-Benz.

Même si l’équipe de la Georgie n’a marqué que huit buts en huit matchs cette année, en incluant la Ligue des champions de la CONCACAF, il faut se méfier de sa force de frappe.

L'attaquant Josef Martinez reprend graduellement son rythme, après avoir raté la saison 2020 à cause d’une déchirure ligamentaire au genou. Le Vénézuélien avait connu des saisons de 31 et de 27 buts en 2018 et en 2019.

Face à cette attaque potentiellement redoutable, Wilfried Nancy sait à quoi s’attendre.

La seule chose que je sais, c’est qu’Atlanta est une équipe qui veut attaquer, qui aime attaquer et qui attaque en nombre. Et ils vont essayer de marquer des buts.

Martinez, c’est un bon joueur. Oui, il revient de blessure, mais ça a toujours été un très bon joueur. Il a le sens du but. Quand je vois un but comme celui qu’il a marqué contre l’Inter Miami, c’est un but d’attaquant. En deux touches de balle, mettre ça dans le petit filet, c’est un vrai but d’attaquant.

Il n'est pas question de simplement se défendre face à un tel jeu. Il faut continuer à attaquer, selon l’entraîneur montréalais.

Il va falloir essayer de défendre le moins possible contre eux. Parce que si on ne fait que défendre, comme je dis souvent, on va être morts..., a-t-il lancé.

Et Nancy rappelle qu’il faut rester calme.

J’en ai parlé à l’équipe durant le meeting. Dans la vie, quand quelqu’un vous confronte avec agressivité, vous devez être encore plus calme pour mieux analyser la situation et améliorer votre processus de prise de décision. C’est la même chose pendant un match.

Des vaccins en prime

Il n’y a pas si longtemps, on donnait des ballons ou des chandails pour attirer des spectateurs. Cette année, on offre des vaccins.

L'Atlanta United a annoncé cette semaine que les gens qui se présenteront au stade samedi pourront être vaccinés contre la COVID-19.

Il y aura deux centres de vaccination, un à l'intérieur du stade Mercedes-Benz pour les partisans ayant un billet, et un à l'extérieur des portes, accessible à tous les membres du public.

Aux deux endroits, les gens pourront recevoir leur première ou deuxième dose du vaccin de Pfizer.

Pour recevoir une deuxième dose, une copie papier ou numérique d'un carnet de vaccination montrant la preuve que le premier vaccin Pfizer a été administré il y a plus de trois semaines (c'est-à-dire le 24 avril ou avant) sera nécessaire.

Et naturellement, les vaccins sont gratuits.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !