•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le syndicat des hockeyeuses n'attend pas la LNH pour lancer sa ligue

Elles bataillent pour la rondelle.

Lauriane Rougeau (no 5) et Rebecca Johnston (no 6) de la défunte Ligue canadienne de hockey féminin

Photo : Les Canadiennes de Montréal / Anne-Marie Pellerin

Associated Press

L'Association des joueuses de hockey professionnelles (PWHPA) ira de l'avant avec son plan d'établir une ligue professionnelle en Amérique du Nord qui sera économiquement viable avec ou sans, pour l'instant, l'appui financier de la LNH.

La directrice générale de la PWHPA, Jayna Hefford, a indiqué dans un courriel acheminé à l'Associated Press que son groupe a commencé à développer un projet parallèle pour l'avenir qui exclut l'appui de la LNH.

Cette réponse survient après un article de la chaîne Sportsnet dans lequel on mentionne que le circuit Bettman n'est pas en position d'appuyer financièrement une ligue féminine à court ou à moyen terme.

Sans entrer dans les détails, Hefford a montré de l'optimisme en énumérant tous les partenaires d'affaires qui se sont joints à la PWHPA depuis sa création il y a deux ans. Parmi ces partenaires se trouvent des équipes de la LNH.

Nous ne nous occupons pas de ceux qui ne veulent pas devenir nos partenaires. Nous sommes contents de pouvoir développer des partenariats avec ceux qui le veulent, a-t-elle écrit en fin de journée jeudi.

Nous savions toutes qu'il existait une possibilité pour que nous devions tracer nous-mêmes notre chemin, et nous avons refusé de simplement rester assises là à attendre, a-t-elle poursuivi.

Nous sommes dynamiques, et nous avons hâte de tracer notre propre voie.

Le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, n'a pas répondu à un courriel lui demandant de commenter la situation.

Cette déclaration arrive un mois après que la NWHL, une ligue à six équipes installée aux États-Unis, eut annoncé qu'elle allait doubler sa masse salariale pour atteindre 300 000 $ US par équipe en vue de sa septième saison.

Le réseau Sportsnet a indiqué que la LNH pourrait envisager une forme de participation au projet, à condition que la PWHPA et la NWHL présentent un plan commun.

Jayna Hefford a confié qu'elle a discuté avec la NWHL.

Les canaux de discussions sont toujours ouverts afin d'améliorer notre produit, a-t-elle dit.

Nous voulons ce qu'il y a de mieux pour notre sport, et pour nos joueuses. Nous sommes prêtes à travailler avec tous les groupes intéressés afin de trouver une solution qui soit bénéfique pour cette génération et les suivantes.

La NWHL a refusé de commenter la situation, sauf pour dire qu'elle discutait avec la PWHPA.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !