•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada qualifie deux équipes de kayakistes pour Tokyo

Les quatre kayakistes pagaient en harmonie à bord de leur embarcation, sur un plan d'eau tranquille.

Après avoir participé deux fois aux Jeux olympiques en solo, Mark de Jonge y retournera à bord du K-4.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Radio-Canada

Le Canada aura deux autres embarcations aux Jeux olympiques de Tokyo.

Les équipages de kayak masculin au 500 m K-4 et au 1000 m K-2 se sont qualifiés pour les Jeux, jeudi, au terme des épreuves de qualifications à Montréal.

Mark de Jonge, Nick Matveev, Pierre-Luc Poulain et Simon McTavish ont devancé l’embarcation de Brian Malfesi, Dominik Crête, Vincent Jourdenais et Laurent Lavigne.

Le Canada avait obtenu une place de qualification grâce à l’équipage gagnant aux Championnats du monde de la FIC en 2019. L’équipe féminine dans cette épreuve est également qualifiée pour Tokyo.

Mark de Jonge en sera à ses troisièmes Jeux olympiques. C’est très satisfaisant aujourd’hui après tous les efforts et l’énergie qui ont été mis dans ce processus. Ça a été un long parcours pour tout le monde. Il y a eu tellement de doutes sur tellement de choses pendant la dernière année et tout a été réprimé. Ce doute a pu être soulagé aujourd’hui.

Au 1000 m K-2, Brian Malfesi et Vincent Jourdenais ont réussi le meilleur classement aux essais de l’équipe olympique.

Ça a été un long processus pour les équipes, a reconnu Graham Barton, directeur technique de Canoë Kayak Canada, dans un communiqué.

Nous savons à quel point la situation a été difficile pour les athlètes et les entraîneurs, mais leur professionnalisme pendant toutes les restrictions de la COVID permet au Canada d’aller à Tokyo avec un équipage K-4 d’expérience qui a obtenu des temps respectables en conditions d’eau froide cette semaine. J’ai confiance qu’ils pourront atteindre la finale à Tokyo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !