•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Shapovalov et Félix Auger-Aliassime éliminés à Rome

Ils se serrent la main au-dessus du filet.

Rafael Nadal et Denis Shapovalov

Photo : AP / Alessandra Tarantino

Radio-Canada

Au bout d'une éreintante bagarre de plus de 3 h 27 min, Rafael Nadal a vaincu Denis Shapovalov 3-6, 6-4 et 7-6 (7/3) en huitièmes de finale du Masters sur terre battue de Rome, jeudi. Félix Auger-Aliassime a aussi été éliminé.

Comme si l'Espagnol, 2e tête de série, n’était pas complètement réveillé pour ce match, le Canadien (no 13) a enlevé la première manche grâce à trois bris de service.

Shapovalov menait 3-0 dans la deuxième quand Nadal s’est mis en marche. Le roi de la terre battue a enlevé six des sept jeux suivants pour forcer la présentation d’une manche ultime.

Dans cette manche décisive, Shapovalov a frappé le premier en brisant le service du numéro 3 mondial pour prendre une avance de 3-1. Mais Nadal a répliqué au jeu suivant et, le temps de le dire, c’était de nouveau l’égalité.

À 5-5, l'Ontarien a survécu à trois balles de bris, malgré deux doubles fautes, et il a repris l'avance. Lors du jeu suivant, le Majorquin a dû sauver deux balles de match dans un jeu qui a duré plus de 10 minutes pour atteindre le bris d'égalité.

Pouvoir gagner ce type de matchs contre de jeunes joueurs, ça me donne confiance sur mon physique. C'est vrai que je devrai faire mieux demain, mais le principal pour moi est de revenir physiquement, a souligné Nadal

Puis, il a rendu hommage à son adversaire : Il a très bien joué, désolé pour lui.

Ça explique pourquoi il a gagné tant de matchs sur l'argile, a déclaré Shapovalov. C'est sûr qu'il est un grand joueur. Il n'y a aucun doute là-dessus. Ça fait mal.

Ce match est au deuxième rang des duels de trois manches les plus longs cette saison sur le circuit de l'ATP. Le mois dernier, Nadal avait eu besoin de 3 h 38 minutes pour battre Stefanos Tsitsipas en finale du tournoi de Barcelone.

Shapovalov, 14e joueur mondial, espérait non seulement vaincre Nadal pour la deuxième fois de sa carrière, après son inoubliable triomphe sur la surface dure à Montréal en 2017, il tentait de devenir seulement le troisième gaucher à vaincre le légendaire Espagnol sur la terre battue.

L'Espagnol Fernando Verdasco, en 2012, et l'Argentin Horacio Zeballos, l'année suivante, sont les seuls à avoir réussi l'exploit. Nadal a gagné les 52 autres matchs.

Il peut donc poursuivre sa route vers un 10e titre à Rome.

En quart de finale, Nadal aura l'occasion de prendre sa revanche contre Alexander Zverev (no 6) qui l'avait éliminé au même stade de la compétition la semaine dernière au Masters de Madrid. L'Allemand a eu besoin de trois manches pour se défaire du tenace Japonais Kei Nishikori 4-6, 6-3 et 6-4.

Auger-Aliassime surpris

En théorie, Félix Auger-Aliassime n’avait pas la même opposition que Shapovalov. Il affrontait un joueur issu des qualifications, l’Argentin Federico Delbonis, 64e au classement mondial.

Le vétéran de 30 ans a été d’une efficacité redoutable au service et a battu le Québécois de 20 ans en deux manches de 7-6 et 6-1.

D’entrée de jeu, Auger-Aliassime a dû se dire que ce n’était pas sa journée. Après avoir défendu trois balles de bris avec succès, il a finalement perdu le premier jeu du match.

Le Québécois a repris le bris et a poussé la manche à la limite. Il s’est toutefois incliné 3-7 au bris d’égalité et ne s’en est jamais remis.

L’Argentin a gagné les cinq premiers jeux de la deuxième manche pour filer vers une victoire facile.

En quarts de finale, Delbonis affrontera l’Américain Reilly Opelka, tombeur du Russe Aslan Karatsev 7-6 (8/6) et 6-4.

Djokovic avance facilement

Le numéro un mondial Novak Djokovic n'a pas eu à puiser dans ses réserves pour dominer l'Espagnol Alejandro Davidovich 6-2 et 6-1 en 70 minutes.

Le Serbe, tenant du titre, a ouvert cette journée particulière, égayée par le retour des spectateurs (limité à 25 %), après le huis clos des premiers tours. Le Foro Italico est le premier stade à rouvrir ses portes en Italie depuis septembre.

C'était génial de retrouver le public, super de les revoir et d'avoir un nouveau jour demain pour en profiter, a déclaré le quintuple champion à Rome, peu après avoir salué les tribunes une main sur le coeur.

Il rencontrera en quarts le Grec Stefanos Tsitsipas (no 6), vainqueur de l'Italien Matteo Berrettini (no 9) 7-6 (7/3) et 6-2.

Ashleigh Barty file en quart

La numéro un mondiale Ashleigh Barty s'est qualifiée pour les quarts de finale en dominant la Russe Veronika Kudermetova, 28e mondiale, en deux manches identiques de 6-3.

À moins de trois semaines de Roland-Garros, l'Australienne a confirmé sa grande forme sur la terre battue après ses finales ces dernières semaines à Stuttgart et à Madrid.

Barty sera opposée en quarts de finale à la jeune Américaine Coco Gauff, qui a écarté la Bélarusse Aryna Sabalenka (no 7).

Autres résultats du jour

Simple féminin – Huitièmes de finale :

  • Iga Swiatek (POL/no 15) bat Barbora Krejcikova (CZE) 3-6, 7-6 (7/5), 7-5
  • Elena Svitolina (UKR/no 5) bat Garbine Muguruza (ESP/no 12) 6-4, 6-2
  • Karolina Pliskova (CZE/no 9) bat Vera Zvonareva (RUS) 7-5, 6-3
  • Jelena Ostapenko (LAT) bat Angelique Kerber (GER) 4-6, 6-3, 6-4
  • Petra Martic (CRO) bat Nadia Podoroska (ARG) 3-6, 6-1, 6-2
  • Jessica Pegula (USA) bat Ekaterina Alexandrova (RUS) 6-2, 6-4

Simple masculin - 3e tour

  • Lorenzo Sonego (ITA) bat Dominic Thiem (AUT/no 4) 6-4, 6-7 (5/7), 7-6 (7/5)
  • Andrey Rublev (RUS/no 7) bat Roberto Bautista Agut (ESP/no 10) 6-4, 6-4
Avec les informations de La Presse canadienne, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !