•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Rangers congédient leur entraîneur et trois de ses adjoints

L'entraîneur-chef des Rangers, son masque sur le menton, demande un temps d'arrêt à l'arbitre, sous le regard des joueurs de son équipe et de son adjoint principal.

David Quinn et Jacques Martin

Photo : Reuters / Charles LeClaire

Radio-Canada

Après le directeur général et le président, l’entraîneur-chef… Les Rangers de New York ont poursuivi leur ménage du printemps mercredi en montrant la porte à David Quinn, à la barre de l’équipe depuis trois ans.

Trois de ses adjoints, Jacques Martin, David Oliver et Greg Brown, sont aussi congédiés. L’entraîneur des gardiens Benoit Allaire, lui, conserve son emploi.

C’est la première décision importante de Chris Drury, nouveau DG en remplacement de Jeff Gorton, remercié en même temps que le président John Davidson la semaine dernière.

Sous la gouverne de Quinn, les Blue Shirts n’ont participé qu’une seule fois aux séries. Ils se sont fait balayer par les Hurricanes de la Caroline au tour de qualification l’été dernier.

L’entraîneur a maintenu une fiche de 96 victoires, 87 défaites et 25 autres défaites en prolongation ou en tirs de barrage. Il avait fait le saut dans la LNH après un passage à l’Université de Boston.

Les derniers jours ont été mouvementés pour les Rangers. En plus de tous ces congédiements, l’équipe a reçu une amende de 250 000 $ pour avoir remis en cause le professionnalisme du directeur du département de la sécurité des joueurs, George Parros.

L’équipe a très mal reçu la décision d’imposer une amende de 5000 $ à Tom Wilson, des Capitals de Washington, sans le suspendre, pour avoir malmené Pavel Buchnevich et Artemi Panarin.

Le match suivant entre les deux équipes a été assombri par de nombreuses bagarres.

Un bandeau annonçant le balado de Radio-Canada Sports : Tellement hockey
Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !