•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shapovalov et Nadal s'affronteront à Rome, Williams et Osaka éliminées

Il s'apprête à frapper la balle.

Denis Shapovalov à Rome

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Agence France-Presse

Denis Shapovalov l'a emporté 7-6 (7/2) et 6-3 sur l'Italien Stefano Travaglia mercredi. Il affrontera Rafael Nadal en huitièmes de finale du Masters sur terre battue de Rome.

Le Canadien, 13e tête de série et 14e joueur mondial, a remporté 90 % des points lorsque sa première balle de service était en jeu, et il a préservé les trois balles de bris offertes au 69e joueur mondial.

Cette victoire a mis un terme à une série de quatre tournois dans lesquels le joueur ontarien n'avait pas pu remporter deux victoires.

Au troisième tour, Shapovalov affrontera le roi de la terre battue. Ils se sont affrontés trois fois, et l'Espagnol a gagné à Rome en 2018 (6-4 et 6-1) et en finale de la Coupe Davis en 2019 (6-3 et 7-6). L'Ontarien avait surpris l'Espagnol à la Coupe Rogers en 2017.

Pour son entrée en scène, Nadal, en quête d'un 10e titre sur la terre romaine, a battu, mais non sans mal, l'étoile montante du tennis italien Jannik Sinner (18e mondial) en deux manches de 7-5 et 6-4.

Il se méfiait énormément du récent finaliste au Masters 1000 de Miami.

Il ferme les yeux et pointe la tête vers le ciel.

Rafael Nadal

Photo : Reuters / ALBERT GEA

Nadal a pu mesurer rapidement la motivation de Sinner, qui l'a brisé aux premier et troisième jeux.

Le Majorquin a rétabli l'équilibre chaque fois immédiatement, s'évitant quelques doutes. Avant d'enlever la manche à l'énergie, après que l'Italien eut sauvé six balles de manche.

Dans ce match disputé dans la fraîcheur du soir, Nadal a été moins flamboyant que d'habitude, ses balles rebondissaient moins haut, alors que les revers de Sinner lui faisaient mal.

Intense, le duel n'a pas connu de baisse de régime en seconde manche, avec un nouveau bris rapide de Sinner.

Revenu à 4-4, Nadal, précis, avec toute son expérience, a conclu malgré l'incroyable combativité de l'Italien, qui a sauvé trois balles de match avant de rendre les armes sur un énième coup droit surpuissant de l'Espagnol.

Serena Williams battue à son 1000e match

Serena Williams, no 8 du monde, a été surprise par l'Argentine Nadia Podoroska (44e), 7-6 (8/6) et 7-5, dans le 1000e match de sa carrière. Ce n'est certainement pas ce qu'elle aurait souhaité.

L'Américaine de 39 ans effectuait son retour dans le circuit près de trois mois après sa défaite en demi-finales des Internationaux d'Australie en février.

Elle est apparue à court de forme, pas très à l'aise dans ses déplacements sur la terre battue qu'elle retrouvait en compétition. La vigueur toujours impressionnante de ses coups, qui ont parfois laissé l'Argentine à plusieurs mètres de la balle, n'a cette fois pas suffi.

Dans le bris d'égalité de la première manche, Williams a sauvé trois balles de bris.

En deuxième manche, on pensait qu'elle avait fait le plus dur en remontant à 5-5 après avoir été menée 5-2, mais l'Argentine a conclu sans trembler.

Serena Williams n'a toujours pas abandonné l'idée de remporter un 24e tournoi du grand chelem pour égaler le record de Margaret Court.

C'était sa 149e défaite, pour 851 victoires.

La joueuse de tennis regarde tristement sa raquette.

Naomi Osaka

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Exit Osaka

De son côté, la no 2 Naomi Osaka, moins à l'aise sur terre battue que sur dur, a aussi été éliminée par Jessica Pegula, 31e à la WTA, en deux manches de 7-6 (7/2) et 6-2.

La Japonaise a craqué au bris d’égalité de la première manche et n'a pas su revenir dans le match face à une Américaine en confiance et davantage dans le rythme qu'elle.

Osaka ne disputait que son troisième tournoi depuis sa victoire aux Internationaux d'Australie, en février, et s'était aussi arrêtée au deuxième tour sur la terre battue de Madrid devant la Tchèque Karolina Muchova.

Avant Madrid, elle n'avait plus joué sur terre battue depuis presque deux ans et l'édition 2019 des Internationaux de France, mis à part une incursion en Fed Cup en février 2020 (devenue par la suite la Coupe Billie-Jean-King).

Barty sans souci

Ashleigh Barty s'est qualifiée pour le troisième tour en dominant la Kazakhe Yaroslava Shvedova 6-4 et 6-1, quelques jours après sa finale perdue à Madrid.

Il a fallu une demi-heure à l'Australienne, dont la cuisse gauche était enrubannée, pour trouver ses repères. Après avoir perdu son service en début de match, la première raquette mondiale a rétabli la situation à 4-4 pour empocher la première manche dans la foulée avec maîtrise.

La Kazakhe de 33 ans, classée au-delà de la 600e place mondiale, vient seulement de reprendre la compétition après deux années sans tournoi pour un congé de maternité.

Barty sera opposée en huitièmes de finale à la Russe Veronika Kudermetova (38e).

Halep Blessée

La mauvaise nouvelle du jour a été la blessure de la tenante du titre, Simona Halep (3e mondiale). Alors qu'elle menait contre l'Allemande Angelique Kerber (6-1, 3-3), elle a été victime d'une déchirure au mollet gauche qui pourrait compromettre sa participation à Roland-Garros, où elle a gagné en 2018.

Résultats du simple dames (2e tour) :

  • Veronika Kudermetova (RUS) bat Caroline Garcia (FRA) 6-4, 6-4
  • Cori Gauff (USA) bat Maria Sakkari (GRE/no 17) 6-1, 1-6, 6-1
  • Aryna Sabalenka (BLR/no 7) bat Sara Sorribes (ESP) 7-5, 6-1
  • Barbora Krejcikova (CZE) bat Sofia Kenin (USA/no 4) 6-1, 6-4
  • Garbine Muguruza (ESP/no 12) bat Bernarda Pera (USA) 2-6, 6-0, 7-5
  • Elina Svitolina (UKR/no 5) bat Amanda Anisimova (USA) 2-6, 6-3, 6-4
  • Karolina Pliskova (CZE/no 9) bat Anastasija Sevastova (LAT) 6-2, 6-3
  • Vera Zvonareva (RUS) bat Petra Kvitova (CZE/no 11) 6-4, 3-6, 6-4
  • Jelena Ostapenko (LAT) bat Ajla Tomljanovic (AUS) 6-2, 7-6 (7/3)
  • Petra Martic (CRO) bat Kristina Mladenovic (FRA) 7-5, 6-3
  • Ekaterina Alexandrova (RUS) bat Jennifer Brady (USA/no 13) (forfait)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !