•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le relais de la flamme olympique est retiré des rues d'Hiroshima

Une personne allume le flambeau lors d'une répétition.

Le relais de la flamme des Jeux de 2020 à Tokyo

Photo : Getty Images / CHARLY TRIBALLEAU

La Presse canadienne

Le relais de la flamme olympique des Jeux de Tokyo n'empruntera pas les rues de la préfecture d'Hiroshima parce que les cas de COVID-19 augmentent au Japon à peine 10 semaines avant la cérémonie d'ouverture.

Le gouverneur d'Hiroshima, Hidehiko Yuzaki, a déclaré qu'une cérémonie sans relais aurait encore lieu la semaine prochaine. C'est au moins le sixième changement au relais — du déplacement à l'annulation — au cours des dernières semaines.

Les organisateurs ont mentionné avant le début du relais que des changements et des retards étaient prévus en raison de la pandémie.

Il est certain qu'il n'y aura pas de relais dans les rues publiques puisque nous essayons tous de réduire les sorties, et la façon de faire la cérémonie sans le relais dans les rues est toujours en discussion avec les organisateurs, a déclaré M. Yuzaki.

Le relais a débuté le 25 mars dans le nord-est du pays et se terminera le 23 juillet à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques. Tokyo et d'autres régions sont en état d'urgence jusqu'au 31 mai.

Le Japon a signalé environ 11 000 décès de la COVID-19, mais les nouveaux cas du virus et de ses variants augmentent maintenant dans la capitale et dans la deuxième plus grande région métropolitaine d'Osaka.

Le relais est fortement commandité par Toyota et Coca-Cola et a procédé malgré quelques appels il y a un an pour l'annuler afin d'économiser de l'argent. Il comprend 10 000 coureurs sillonnant le Japon avec des organisateurs essayant de garder les foules à l'écart des rues et les exhortant à maintenir une distanciation physique.

Le président du Comité international olympique Thomas Bach a été contraint cette semaine d'annuler un voyage à Hiroshima dans le cadre du relais, une décision embarrassante pour le CIO et les organisateurs locaux qui affirment que les Jeux olympiques seraient sûrs et sécuritaires pour les spectateurs et les athlètes.

M. Yuzaki a déclaré que les cas augmentaient à un rythme si rapide que cela pourrait devenir une situation d'urgence à moins que les gens ne réduisent leurs activités.

Lundi, l'agence de presse japonaise Kyodo a annoncé que les préfectures de Hyogo et d'Okayama retireraient également le relais de la flamme des voies publiques.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !