•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Thorns et le Gotham FC se disputeront la Coupe Challenge

Elle serre la main d'une coéquipière.

Des joueuses des Thorns de Portland

Photo : isiphotos.com

Radio-Canada

Les Thorns de Portland accueilleront le Gotham FC de New Jersey/New York, samedi à 13 h, dans la finale de la Coupe Challenge de la NWSL.

Cet affrontement diffusé sur notre site web oppose les deux équipes qui ont terminé la phase préliminaire au sommet de leur division respective. Elles n’ont pas subi la défaite en quatre rencontres.

Résultats précédents

Portland (3-0-1) a remporté ses trois premiers matchs avant de livrer une nulle de 1-1 au Dash de Houston, dimanche dernier. Mais les Thorns avaient alors déjà leur billet pour le match ultime.

L’équipe de Mark Parsons a inscrit six buts et n’en a donné que deux depuis le début du tournoi.

Pour sa part, le Gotham FC (2-0-2) avait gagné ses deux premiers matchs par un score combiné de 5-3. Il a cependant conclu son calendrier par deux verdicts nuls de 0-0, la dernière, samedi passé face à Louisville, qui lui a garanti sa place en finale, de justesse devant le Courage de la Caroline du Nord.

Joueuses à surveiller :

Thorns de Portland

Christine Sinclair, meilleure marqueuse de l’histoire du soccer féminin, offre toujours du jeu de qualité malgré ses 37 ans bien sonnés. La Canadienne qui continue d’ailleurs de représenter dignement le Canada sur la scène internationale a marqué l’unique but de son camp face à Houston.

Elles se touchent.

Christine Sinclair des Thorns de Portland tente d'enlever le ballon à Samantha Mewis du Courage de la Caroline du Nord en quarts de finale de la Challenge Cup.

Photo : Getty Images / Maddie Meyer

L’attaquante Simone Charley procure un sérieux élément de vitesse aux Thorns. C’est une athlète dangereuse, comme elle l’a démontré dans le triomphe de 2-0 sur l’OL Reign avec 10 tirs, dont 6 cadrés. C’est elle qui a d’ailleurs inscrit le but de la victoire.

De l’autre côté du front offensif, c’est Sophia Smith qui cause des maux de tête aux défenses ennemies. Et la présence de l’internationale américaine Crystal Dunn au milieu de terrain n’a rien de rassurant non plus pour le clan adverse.

Gotham FC de NJ/NY

La formation du grand New York a également une Canadienne de premier plan au sein de son effectif en la personne d’Évelyne Viens. Bien sûr, à 24 ans, Viens n’en est qu’à ses balbutiements dans la NWSL. Mais comme partout où elle passe, elle a déjà fait sa marque.

Une joueuse de soccer est en possession du ballon.

Evelyne Viens, dans l'uniforme du Sky Blue FC, lors que la Coupe Challenge, en 2020

Photo : Getty Images / Alex Goodlett

Entrée tardivement dans le match contre le Courage, c’est elle qui a inscrit le but victorieux dans le gain de 4-3, pendant les arrêts de jeux. L’athlète de L’Ancienne-Lorette arrivait tout juste d’Europe où elle a permis au Canada de remporter deux matchs amicaux avec deux buts.

Midge Purce est sans l’ombre d’un doute la plus redoutable attaquante de l’équipe. Rapide et agile, on l’a vu toucher la cible deux fois contre la Caroline du Nord, une fois libérée de ses obligations avec l’équipe nationale des États-Unis.

Sa coéquipière Carli Lloyd a mis un peu plus de temps à se signaler à son retour au pays, mais elle a un but à sa fiche et assure une présence menaçante en zone offensive.

Paige Monaghan a également démontré sa fougue et son potentiel à l’attaque.

Le coin des statistiques

Les modèles statistiques du site American Soccer Analysis nous indiquent que deux équipes fort méritantes s’affrontent en finale.

Au chapitre des  buts attendus  (expected goals for, ou xGF), le Gotham FC et les Thorns sont parmi les trois clubs les plus performants de la compétition. En termes clairs, cela signifie qu’elles se sont toutes deux créé des occasions assez franches, à des endroits judicieux sur le terrain, si bien que Gotham aurait « dû » marquer 6,46 buts, et les Thorns, 6,34 buts. Ayons ici une pensée pour le pauvre Spirit de Washington, qui n’a inscrit que 3 buts malgré 6,80 xGF.

Le modèle des  buts attendus  accorde une valeur à un tir en fonction de nombreux paramètres comme l’endroit d’où provient le tir, du genre de tir et du type de passe qui le précède. Ainsi, une frappe à bout portant dans une cage presque déserte aura une valeur qui s’approche bien plus près de 1,00 qu’une reprise de volée de l’extérieur de la surface de réparation, par exemple.

Plus important encore, les deux équipes ont profité de ces occasions, puisque New York/New Jersey a inscrit cinq buts et Portland en a réussi six.

C’est sur le plan des  buts accordés attendus  (expected goals against, ou xGA) qu’on remarque certains écarts.

Les Thorns ont formé la meilleure défense de la compétition, avec uniquement deux buts accordés. Selon le modèle, elles auraient  dû  en donner 3,49. Notons ici qu’à l’inverse, les Red Stars de Chicago auraient  dû  n’accorder que 1,90 but, mais elles ont plutôt cédé 5 fois.

Le Gotham FC, de son côté, aurait  dû  accorder 5,36 buts. Mais il n’en a donné que trois, tous au Courage de la Caroline du Nord (qui a accumulé 1,55 xGF dans cette rencontre). On peut retrouver la source de cet écart dans les matchs de Gotham FC contre le Pride d’Orlando et (bien sûr) le Spirit, qui ont totalisé 3,26 xGF sans marquer.

Bref, les deux défenses tiennent bon même contre des adversaires bien placées, et les gardiennes Didi Haracic et Ad Franch connaissent un excellent tournoi : elles ont toutes deux réalisé sept arrêts contre des tirs venus de l’intérieur de la surface de réparation.

Bandeau consultez Tellement soccer

Sur le plan individuel, soulignons le brio de l’attaquante du Gotham FC Ifeoma Onumunu, qui a donné deux passes décisives, une meilleure performance que celle prévue par le modèle (1,38 passe décisive attendue, ou expected assist [xA]). De l’autre côté, il faudra se méfier de Sophia Smith, qui n’a toujours pas touché la cible malgré 1,34 but attendu.

Et qu’en est-il des Canadiennes? Du côté des Thorns, Christine Sinclair a fourni la contribution attendue, avec un but marqué et une prévision de 0,72 but. Évelyne Viens, avec son but inscrit dans le petit rectangle – et donc avec un tir dont la valeur statistique était élevée –, présente un bilan remarquable : 2 tirs, 1 tir cadré, 1 but et 0,91 but attendu… en à peine 34 minutes de jeu!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !