•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dure semaine attend le CF Montréal

Deux joueurs de soccer se disputent le ballon en milieu de terrain.

Victor Wanyama bataille avec Pedro Santos du Crew de Columbus.

Photo : AP / Lynne Sladky

Le CF Montréal entreprend une grosse semaine avec trois matchs dans trois villes, en commençant par une visite en altitude à Salt Lake City, le domicile des Whitecaps de Vancouver en saison de pandémie.

La condition physique des montréalais sera certainement testée par ce premier match dans les hauteurs de l’Utah, puisque la ligue a forcé l’équipe à voyager la veille du match, ce qui laisse peu de temps aux joueurs pour s’adapter à l’altitude.

Visiblement, l’entraîneur-chef Wilfried Nancy n’apprécie pas la situation, mais l’accepte.

Quand on a appris qu’on ne pouvait pas venir deux jours avant, c’est sûr que ça m’a dérangé. On nous a expliqué pourquoi… Faut faire avec, sachant qu’il y a 2 heures de décalage, 4 heures 30 ou 5 heures de vol. On joue à 13 heures, heure de là-bas, en plus.

L’entraîneur devra tenir compte de ces contraintes dans l'utilisation de ses joueurs. Il ne faudrait pas être surpris de le voir utiliser le maximum des substitutions à sa disposition.

Comme tout entraîneur, Nancy veut gagner tous les matchs, mais il doit aussi voir plus loin que le match de samedi et penser à ceux qui arriveront vite, mercredi et samedi.

J’aime bien regarder les trois matchs, voir à quelle heure on joue, etc. Travailler sur ces trois matchs pour que j’aie de la fraîcheur pour le troisième match.

C’est sûr que le match de samedi est le plus important et on verra par la suite. Mais, c’est sûr qu’on a déjà des petites idées.

Chez les joueurs, quand on regarde la semaine qui s’en vient, on a presque envie de reprendre le bon vieux cliché du hockey : On doit les prendre une par une.

Le milieu de terrain Victor Wanyama estime qu’il ne faut voir trop loin et ne pas s’économiser en vue des matchs subséquents.

Il ne faut rien laisser dans le réservoir. Tu ne veux pas tricher et t’épargner pour plus tard, car ça peut changer le match. Tu veux tout donner. Quand tu n’es plus capable, tu le dis, et il y d’autres joueurs sur le banc qui sont prêts à entrer et faire la différence.

Des retrouvailles avec les anciens de l’Impact

Contre Vancouver, Wilfried Nancy se retrouve face à un ancien collègue de l’équipe qui s’appelait l’Impact, Marc Dos Santos.

J’ai beaucoup de respect pour Marc. J’ai envie de dire qu’on a grandi ensemble à Montréal. On a eu pratiquement la même histoire, sauf que lui est allé un peu plus vite. Il a pris la Ferrari et j’ai pris la deux-chevaux.

Une citation de :Wilfried Nancy, entraîneur-chef du CF Montréal

On verra à la fin du match, qui gagnera ce match-là. Mais, c’est sûr de jouer contre Marc, les frères Dos Santos, Youssef et toutes les personnes que je connais là-bas.

Parmi les connaissances de Nancy, il y naturellement, le gardien Maxime Crépeau.

Je le connais depuis l’âge de 11 ans. C’est un bon kid. Je suis content pour lui. Il fait du bon travail à Vancouver.

Même si le choix des titulaires n’est pas encore arrêté du côté montréalais, on sait que Mason Toye, marqueur lors des deux premiers matchs, sera absent pour une période de deux à quatre semaines.

Pour ce qui est de Zachary Brault-Guillard et Samuel Piette, ils continuent de subir des traitements et leur état de santé sera évalué quotidiennement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !