•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CF Montréal : la présence de Samuel Piette contre Vancouver est incertaine

Le joueur du CF Montréal tente de contenir un adversaire.

Samuel Piette

Photo : AP / Mark Humphrey

Michel Chabot

Le CF Montréal se prépare à affronter les Whitecaps de Vancouver, samedi, à Salt Lake City. Il tentera de demeurer invaincu en quatre rencontres cette saison.

Le capitaine Samuel Piette, éprouvé par une blessure à la cheville dès le premier match de la saison contre Toronto, pourrait être exclu de la formation partante pour un deuxième match de suite.

Le coup que j’ai reçu, c’était une frappe bloquée qui était assez banale, a expliqué le numéro 6. J’ai quand même souffert de cet impact-là. J’ai eu une entorse au pied droit avec une contusion exactement où je frappe chaque fois que je fais une passe. Les jours suivant ce match du 17 avril, c’était assez douloureux.

On a réussi à réduire la douleur pour que je sois en mesure de jouer, sauf que contre Nashville, vers la 20e minute, pendant un duel, j’ai eu un contact directement sur le pied. Donc, ça m’a beaucoup embêté durant ce match-là. Mais dans le feu de l’action, tu n’y penses pas trop. Ça te gêne, mais tu essaies de rester concentré le plus possible, a-t-il ajouté.

Malheureusement pour Piette, la douleur ne s’est pas résorbée la semaine dernière si bien qu’il a été laissé de côté pour tout le match contre Columbus. L’entraîneur Wilfried Nancy lui aurait cependant préféré Amar Sejdic de toute façon.

Le changement de joueur, la rentrée d’Amar (Sejdic), c’était aussi tactique, a confié Piette. Wilfried voulait emmener un joueur plus offensif, donc je n’ai pas été sur le banc qu’en raison de ma blessure.

Quant à savoir s’il sera titularisé samedi, il est encore un peu tôt pour en évaluer les probabilités. Piette a encore mal au pied, mais il participe aux entraînements avec le groupe. Cependant, Nancy voudra peut-être lui donner encore un peu de repos, surtout que l’équipe devra livrer deux autres rencontres dans la semaine suivante, contre Miami le 12 mai et à Atlanta, le 15.

C’est un gros défi. C’est la première fois que nous aurons trois matchs en une semaine. Avec le voyagement, le changement d’heure et l’altitude, ce sera un gros défi. J’ai bien hâte de voir comment l’équipe va réagir. Ça va être difficile, mais je pense que c’est là que ce sera important d’avoir tout le monde.

Une citation de :Samuel Piette

On a fait quelques changements dans la formation de départ lors du dernier match et le niveau n’a pas baissé, a-t-il poursuivi. C’est la même chose pour les joueurs entrés en relève et c’est comme ça depuis le début de la saison. Mason Toye était en feu depuis le début de l’année et, malheureusement, il a subi une petite blessure. Eric Hurtado est entré et le niveau de l’équipe n’a pas baissé.

Piette est satisfait du début de saison de son équipe, après une victoire et deux matchs nuls. Malgré le grand nombre de nouveaux venus, une cohésion semble s’être installée rapidement.

Depuis le début de la saison, on a amorcé les matchs en force, comparativement aux éditions précédentes, alors que les débuts de matchs étaient un peu plus lents, analyse le milieu de terrain de 26 ans. Maintenant, j’ai l’impression que nous avons plus de confiance. Nous voulons dicter le rythme en ayant possession de la balle, mais aussi avec la pression que nous appliquons et notre mentalité défensive de récupérer la balle le plus rapidement possible. Évidemment, il y aura des moments où nous serons un peu plus bas pour défendre dans notre camp, chose qu’on a vue contre Nashville.

Je suis très content. Nous gagnons en confiance parce que ce que nous faisons durant les matchs, c’est ce sur quoi nous travaillons à l’entraînement. C’est très gratifiant de travailler sur des trucs, de les appliquer dans les matchs et que ça fonctionne. C’est de bon augure.

Une citation de :Samuel Piette

Marc Dos Santos maintient le cap

Les Whitecaps (1-1-1) ont amassé quatre points sur une possibilité de neuf depuis le début de la saison. Marc Dos Santos se montre satisfait des efforts de sa troupe après un camp d’entraînement qui n'a pas été de tout repos.

Nos sommes le club qui avait le plus de joueurs avec l’équipe olympique (8) et avec l’équipe nationale (3), a souligné le Montréalais d'origine. Nous avions aussi trois joueurs, Ali, Caio et Bruno, qui n’étaient pas présents à cause de problèmes de visas. Donc, au mois de mars, on a utilisé 14 joueurs de notre académie. C’était inconfortable de préparer l’équipe. Mais quand on est arrivé en Utah, nous avons réussi à resserrer le groupe un peu plus, avec le retour des gars qui étaient dans les équipes nationales et des gars qui ont reçu leur visa, à part Ali Adnan, qui est à Vancouver depuis janvier et qui n’est pas avec l’équipe encore. C’est très frustrant cette situation-là.

Contre vents et marées, l’équipe, qui joue ses matchs locaux à Salt Lake City pendant la pandémie, a réussi à se maintenir à flot. Celui qui tient le gouvernail apprécie les efforts déployés par ses hommes.

On a eu un bon début de saison, avec une victoire contre Portland. Après, on a fait un bon résultat à l’extérieur, contre Toronto à Orlando (2-2). Samedi, on a perdu un match serré qu’on aurait pu annuler (défaite de 1-0 face au Colorado). Nous sommes une équipe très compétitive, qui se bat beaucoup pour tous les ballons, qui est intense dans les moments de pression. Nous sommes rapides en transition. C’est une équipe jeune et encore en croissance.

Affable comme toujours, Dos Santos a cependant refusé d’élaborer quand est venu le temps de parler du duel contre le CF Montréal.

Nous sommes très attentifs, nous regardons leurs matchs et nous savons à quoi nous attendre. Mais je n’aime pas trop parler publiquement des forces et des faiblesses de Montréal parce je sais que Wilfried m’écoute et il sait que je l’écoute aussi. Nous sommes deux entraîneurs préparés. Montréal c’est une équipe qui a beaucoup de nouveaux joueurs qui sont très intéressants. Ils ont de la qualité et de l’expérience. Wil a fait un bon travail en gardant certaines idées de l’année passée et probablement qu’il va emmener de plus en plus de ses idées.

L’ancien de l’équipe montréalaise Maxime Crépeau va plutôt bien, après avoir donné 3 buts sur 13 tirs en 3 matchs. Dos Santos l’a encensé, mais il a tenu à rappeler qu’il ne doit pas s’asseoir sur ses lauriers.

Ça se passe bien, a-t-il indiqué. Il a connu un très bon match contre le Colorado, mais je le répète, je l’ai dit souvent, Maxime est avec un groupe de gardiens de but qui le poussent beaucoup. Il est très bon, Thomas Hasal aussi est très bon et Evan Newton également. Max est dans un environnement qui le force à se pousser tous les jours. Et quand il pousse à chaque entraînement, il devient meilleur. Et c’est alors qu’il grandit.

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !