•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des matchs du mondial féminin sont remis à cause de la COVID-19

Une pierre de curling est lancée sur la glace.

Le mondial de curling se poursuit jusqu'au 9 mai.

Photo : The Canadian Press / Jeff McIntosh

La Presse canadienne

Des membres de l'équipe de diffusion du Championnat du monde de curling féminin à Calgary sont positifs à la COVID-19.

Dans un communiqué, les responsables de la Fédération mondiale de curling ont fait savoir qu'aucun athlète ni officiel n'est à risque. L'équipe de diffusion est en isolement dans son hôtel pendant que l'on procède à des tests additionnels et au traçage des contacts.

Dans un courriel envoyé à La Presse canadienne, la Fédération a précisé que quatre personnes ont reçu un résultat de test positif, sans confirmer leur identité.

Les matchs prévus dimanche matin ont été reportés dans un souci d'extrême prudence et aussi pour permettre de désinfecter le site de la compétition. La Fédération a précisé que ces matchs auront lieu plus tard cette semaine.

Les affrontements au programme de l'après-midi et de la soirée ont eu lieu comme prévu. Ils n'ont toutefois pas été présentés à la télévision, et la diffusion des parties reprendra mardi.

Le Canada a d'ailleurs perdu un troisième match de suite lorsqu'il s'est incliné 7-6 devant les États-Unis. L'équipe canadienne, menée par la Manitobaine Kerri Einarson, présente un dossier de 1-4 depuis le début du tournoi.

Elle est à égalité en 11e place dans un classement qui compte 14 équipes. Seules les six premières équipes accéderont au tour éliminatoire qui doit s'amorcer vendredi.

Mercredi, des membres de l'équipe d'Allemagne ont été exclus en raison de résultats positifs au virus. L'Allemagne dispute donc la compétition avec seulement trois joueuses.

Cette compétition est la septième et dernière à être présentée dans la bulle du centre Markin MacPhail. Le championnat devait initialement avoir lieu en Suisse avant d'être déplacé en Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !