•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pier-Olivier Lestage s'entend avec les Seahawks, Bruno Labelle avec les Cardinals

Un joueur de football, vêtu de blanc et arborant du maquillage noir sur le visage, regarde devant lui sans son casque.

Pier-Olivier Lestage

Photo : courtoisie : Carabins / James Hajjar

Radio-Canada

Ignoré au repêchage de la NFL, qui a vu le Québécois Benjamin St-Juste être sélectionné au 3e tour vendredi, le joueur de ligne offensive Pier-Olivier Lestage s'est entendu avec les Seahawks de Seattle, samedi soir, à la conclusion de l'encan annuel, en tant que joueur autonome. L'ailier rapproché Bruno Labelle a obtenu un contrat des Cardinals de l'Arizona.

Lestage a joué sa carrière universitaire avec les Carabins de l’Université de Montréal, tandis que Labelle a fait ses études universitaires aux États-Unis, avec les Bearcats de Cincinnati.

Je ne le réalise pas encore, a dit Pier-Olivier Lestage dans un point de presse virtuel organisé par les Carabins. Ça fait longtemps qu'on travaille là-dessus [mon agent] Sasha [Ghavami] et moi. C'est très rare qu'on voie des gars du Québec dans la NFL. Je suis très fier d'avoir obtenu ce contrat tout en jouant au Québec.

Le colosse de 1,90 m et 140 kg (6 pi 3 po/310 lb) n'a pu se faire valoir dans le circuit canadien dans la dernière année, puisque la saison a été annulée en raison de la COVID-19.

Néanmoins, l'athlète de 23 ans s'est rendu aux États-Unis cet hiver afin de susciter l'intérêt des recruteurs américains lors du Tropical Bowl, en Floride, et du College Gridiron Showcase, au Texas.

Toutefois, selon Sasha Ghavami, c'est assurément la qualité de ses performances lors des matchs des Carabins en 2019 qui lui ont permis de capter l'attention des recruteurs.

Le talent de P.-O. est indéniable, mais c'est la qualité de son tape [séquences de jeu filmées en match, NDLR] qui lui a ouvert des portes. Sans son tape, on ne sait pas jusqu'où on serait allés, a assuré l'agent québécois.

De plus, Lestage a dû composer avec l'annulation de l'East West Shrine Bowl, un match d'étoiles crucial pour le talent canadien prisé par les recruteurs américains, et avec l'impossibilité de tenir une journée d'essai à Montréal pour les clubs de la NFL en raison de la COVID-19.

J'ai souvent souhaité que mon année de repêchage ne soit pas pendant une pandémie mondiale, mais j'ai su m'ajuster, a souligné celui qui pourrait jouer au centre ou comme garde au niveau professionnel.

Lestage a été courtisé par sept équipes de la NFL, mais l'intérêt démontré par les Seahawks a été nettement plus soutenu que celui des autres, a expliqué Lestage.

J'ai parlé à des recruteurs par Zoom, j'ai eu des réunions avec des entraîneurs à l'attaque. [L'entraîneur-chef] Pete Carroll m'a parlé au téléphone, a-t-il dit. Ils avaient une longueur d'avance. Je n'ai pas eu autant d'attention d'autres équipes. Définitivement, Seattle partait avec une longueur avance. On sentait Sasha et moi qu'il y avait une opportunité pour moi.

Son agent n'a pas voulu dévoilé les termes de l'entente ni si les Seahawks avaient offert un bonus à la signature, mais il a indiqué que l'équipe avait été sérieuse dans son offre.

Lestage devra maintenant se rendre à Seattle le 12 mai pour un examen médical.

C’est énorme pour notre équipe de football, a pour sa part déclaré l’entraîneur-chef des Carabins Marco Iadeluca. Ça prouve aux joueurs canadiens qu’ils peuvent évoluer au sein du circuit U Sports et réaliser leur rêve ultime. On l’a accompagné dans son cheminement et il a travaillé extrêmement fort pour atteindre son objectif. P.-O. nous a beaucoup donné et je suis content qu’il soit récompensé.

L'an dernier, un autre joueur des Carabins, Marc-Antoine Dequoy, avait également signé un contrat dès la fin du repêchage, cette fois avec les Packers. Il n'a toutefois pas réussi à se tailler un poste avec l'équipe et s'est entendu avec les Alouettes de Montréal en janvier.

Bruno Labelle en Arizona

L'entente entre Bruno Labelle et les Cardinals de l'Arizona a été confirmée par l'Université de Cincinnati un peu plus tard en soirée.

En quatre saisons avec les Bearcats, l'ailier rapproché de 1,90 m et 113 kg (6 pi 4 po et 248 lb) a capté seulement 20 passes (2 touchés).

Un  joueur de football vêtu d'un chandail noir et d'un pantalon rouge court avec le ballon dans la main gauche.

Bruno Labelle lors d'un match contre l'Université South Florida

Photo : Getty Images / Joe Robbins

C'est que le Québécois de 23 ans est reconnu d'abord pour ses qualités de bloqueur, un talent qui n'est pas sans rappeler celui d'Antony Auclair, champion du Super Bowl avec les Buccaneers de Tampa Bay cet hiver.

Plus tôt cette semaine, Labelle avait expliqué à Radio-Canada Sports qu'une vingtaine d'équipes de la NFL s'étaient intéressées à lui au cours des derniers mois.

Comme Lestage, il devra maintenant se rapporter à son équipe de la NFL pour son examen médical au mois de mai. Les deux seront également admissibles au repêchage de la LCF mardi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !