•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autre confrontation entre Hamilton et Verstappen au Portugal

Il roule sur le circuit portugais d'Algarve dans sa monoplace, avec au loin sur la colline une éolienne.

Lewis Hamilton

Photo : Getty Images / GABRIEL BOUYS

La Presse canadienne

Le bras de fer entre Lewis Hamilton et Max Verstappen semble de plus en plus vouloir définir la saison 2021 de F1. Le Britannique a été tout juste plus rapide que le Néerlandais vendredi.

C'est ce duo que l'on retrouve au sommet du classement à l'issue de la première journée d'essais libres du Grand Prix du Portugal. Hamilton a devancé Verstappen de 143 millièmes de seconde pour permettre à Mercedes-Benz de donner le ton aux deux séances.

Valtteri Bottas s'est classé 3e (+0,344), à trois dixièmes de son coéquipier Hamilton, tandis que Carlos Sainz a confirmé que les Ferrari seront dans le portrait en fin de semaine avec le 4e chrono (+0,360).

Sur la piste de Portimao balayée par des rafales, le Britannique a réussi son meilleur tour en 1 min 19 s 837/1000.

Plus tôt, Bottas avait dominé la première séance devant les Red Bull de Verstappen (+0,025) et de Sergio Perez (+0,198).

La performance la plus encourageante est venue sans doute d'Alpine-Renault, qui s'est assurée des 5e et 6e places, avec Fernando Alonso (+0,383) qui a devancé son coéquipier Esteban Ocon (+0,398) de 15 petits millièmes.

Le Québécois Lance Stroll (Aston Martin) s'est classé 9e, à 59 centièmes de seconde du meneur.

Les dénivellations sont un défi pour les pilotes, a expliqué Stroll. Mais c'est vraiment amusant de rouler ici. Le vent a fait que c'était difficile de trouver le bon équilibre. Il n'y a que 6 dixièmes qui séparent les pilotes du top 10, et la séance de qualification sera vraiment intéressante à suivre.

Nicholas Latifi (Williams) s'est contenté du 19e chrono, à 2,018 s du temps de référence.

Il nous manque du rythme, et il faudra travailler fort pour tenter d'en trouver plus, a admis le Torontois. J'ai eu du mal à rouler à fond, car je n'avais pas totalement confiance dans la voiture.

Un incident étrange s'est produit pendant la séance.

Sebastian Vettel s'arrête au mauvais endroit dans les puits, sous le regard étonné d'un membre de son équipe.

Sebastian Vettel s'arrête au mauvais endroit dans les puits du circuit, sous le regard étonné d'un membre de son équipe.

Photo : TSN / Formula One

Sebastian Vettel a arrêté son Aston Martin devant les garages de McLaren dans la ligne des puits. Il s'est arrêté par erreur à la place attribuée l'an dernier à Ferrari, son ancienne équipe.

Désolé, ça devait arriver à un moment donné, a dit le quadruple champion de F1 en riant à la radio de l'équipe. L'Allemand a inscrit le 15e chrono.

Le Grand Prix du Portugal est la troisième course de la saison.

Hamilton est en tête du championnat, un point devant Verstappen. Les deux pilotes ont remporté une course chacun.

Les pilotes silencieux

Pour appuyer un mouvement mondial de protestation contre la cyberintimidation, les pilotes de F1 ont décidé d'éviter les médias sociaux.

Je ferai silence ce week-end sur les réseaux sociaux, a écrit le Torontois Nicholas Latifi. Je suis fier d'appuyer le combat contre la haine et l'intimidation qui font souffrir trop de gens. Je suis pour toute initiative pouvant braquer les projecteurs sur ce problème.

Cela doit cesser.

Une citation de :Nicholas Latifi, pilote de F1
Nicholas Latifi explique qu'il participe au mouvement mondial de silence sur les médias sociaux ce week-end pour protester contre la cyber intimidation (en anglais)

Le message de Nicholas Latifi (en anglais)

Photo : @NicholasLatifi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !