•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La France et l'Australie vont vacciner en priorité leurs délégations olympiques

 Il pose de dos et regarde de côté devant l'Opéra de Sydney.

Un athlète australien

Photo : Getty Images / Hanna Lassen

Radio-Canada

Les athlètes australiens et le personnel de soutien de la délégation se feront vacciner en priorité avant leur départ pour les Jeux olympiques de Tokyo. La France fera de même.

Le gouvernement australien a expliqué mardi que l'équipe serait vaccinée au sein d'un groupe prioritaire qui comprend les travailleurs de la santé, les Aborigènes de plus de 55 ans et les personnes de plus de 70 ans.

Environ 2000 personnes font partie du programme de vaccination de la délégation olympique, dont environ 450 athlètes. Mais le gouvernement a tenu à préciser que cela ne se ferait pas au détriment des Australiens à risque.

Les Australiens vulnérables restent une priorité absolue dans le déploiement des vaccins, mais le gouvernement comprend la pression sur nos athlètes de haut niveau qui doivent aller au Japon, a dit le ministre australien responsable des soins pour les personnes âgées, Richard Colbeck, dans un communiqué.

Près de 2 millions de doses ont été administrées en Australie, dont plus de 200 000 dans des établissements de soins pour personnes âgées et handicapées.

Les membres du contingent olympique âgés de plus de 50 ans recevront le vaccin d'AstraZeneca, tandis que les moins de 50 ans recevront celui de Pfizer.

Le directeur général du Comité olympique australien, Matt Carroll, a déclaré que l'équipe serait vaccinée en dehors du programme de santé publique pour s'assurer que la vaccination des athlètes ne met aucune pression additionnelle sur le système public.

Les athlètes attendaient cette assurance supplémentaire que leur travail des cinq dernières années ne sera pas perdu, a-t-il expliqué dans le communiqué.

Des centaines d'athlètes, d'entraîneurs et leurs familles sont soulagés.

Une citation de :Matt Carroll, directeur général du Comité olympique australien

La Nouvelle-Zélande voisine a annoncé en mars que les athlètes participant à des événements d'importance nationale pourraient avoir un accès rapide à un vaccin contre le coronavirus.

Les athlètes français aussi

Les athlètes français qui participeront aux Jeux de Tokyo cet été et leurs entraîneurs vont pouvoir s'inscrire dès cette semaine à une vaccination contre la COVID-19, a-t-on appris mardi auprès du ministère des Sports.

Soucieux de garantir la santé et la compétitivité de l'équipe de France olympique et paralympique [...] les athlètes et entraîneurs qui représenteront la France à Tokyo cet été auront la possibilité de se faire vacciner, a déclaré une porte-parole du ministère des Sports à Reuters.

Le ministère a ainsi identifié 1400 athlètes et cadres qui se verront proposer cette semaine et jusqu'à fin mai, s'ils se portent volontaires, des créneaux de vaccination.

Même si les spectateurs étrangers n'auront pas le droit de venir assister aux Jeux en raison de la pandémie, le village olympique va devoir accueillir 15 000 personnes, venues de plus de 200 pays, en respectant les consignes sanitaires définies par le comité organisateur.

Les JO de Tokyo, prévus du 23 juillet au 8 août, auraient dû se tenir en 2020 et ont été reportés d'un an à cause de la crise sanitaire.

Avec les informations de Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !