•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tadej Pogacar remporte la course Liège-Bastogne-Liège, Michael Woods 5e

Cinq cyclistes franchissent le fil d'arrivée d'une course sur route.

Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a terminé 5e de la course Liège-Bastogne-Liège en Belgique dimanche.

Photo : belga/afp via getty images / DIRK WAEM

Radio-Canada

Le Canadien Michael Woods (Israel Start-Up Nation) a terminé au 5e rang de la course Liège-Bastogne-Liège, dimanche, en Belgique. Longue de 259 km, la dernière classique printanière a été chaudement disputée.

C’est le dernier vainqueur du Tour de France, Tadej Pogacar, qui l'emporte en 6 h 39 min 26 s, considérée comme la doyenne des classiques cyclistes. Il a surmonté une crevaison à 65 km de l'arrivée pour se retrouver dans le groupe de tête en fin de parcours.

Le Slovène a finalement devancé le champion du monde, Julian Alaphilippe, et David Gaudu au fil d’arrivée. L’Espagnol Alejandro Valverde, quadruple vainqueur de l’épreuve et qui fêtait dimanche son 41e anniversaire, a terminé au 4e rang, tout juste devant Woods.

Dans la côte de la Roche-aux-Faucons, qui est la dernière ascension des 11 côtes du parcours, Woods a lancé l'échappée décisive qui s'est vite assuré une avance d'une vingtaine de secondes.

 C’est sûr qu’il espérait mieux, mais Mike Woods n’a pas à être gêné de sa performance. C’est lui qui a fait la différence avec son attaque dans la Roche-aux-Faucons. Ensuite, c’est toujours délicat au sprint après une course aussi difficile , a déclaré son coéquipier Guillaume Boivin, qui n'a pas franchi la ligne d'arrivée.

Des centaines de cyclistes montent une côte dans un quartier résidentiel.

Michael Woods en tête du peloton

Photo : belga mag/afp via getty images / ERIC LALMAND

Le Canadien occupait le 2e rang au début du sprint, mais Alaphilippe et Pogacar ont rapidement éclipsé la compétition.

Valverde a été contraint d'aborder en tête et Pogacar s'est placé dans la roue d'Alaphilippe qu'il a devancé d'une demi-roue sur la ligne.

J'adore cette course, a dit le vainqueur. Je savais qu'Alaphilippe avait un sprint long. Je me suis calé dans sa roue, j'ai pu le déborder.

Troisième de la précédente édition de la doyenne en octobre dernier, Pogacar a enlevé sa première classique sous le soleil et par un temps très frais.

Mercredi, le jeune Slovène n'avait pu prendre le départ de la Flèche wallonne, à cause du feu rouge des autorités sanitaires en raison de tests positifs à la COVID-19 dans son équipe.

Woods sur une belle lancée

C’était la cinquième fois que Michael Woods participait à cette course, et il a toujours conclu parmi les 10 premiers.

Cette 5e place est un autre bon résultat pour l’Ontarien à quelques mois des Jeux de Tokyo.

Il a été vice-champion du Tour des Alpes-Maritimes et du Var en février dernier et, mercredi, il a terminé au 4e rang de la Flèche wallonne, à 8 secondes du vainqueur.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !