•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'annulation du mondial de hockey féminin ne passe pas

L'affiche du Championnat du monde de hockey féminin de 2021 en Nouvelle-Écosse

L'affiche du Championnat du monde de hockey féminin de 2021 en Nouvelle-Écosse

Photo : Hockey Canada

La Presse canadienne

D'autres joueuses ont exprimé leur frustration deux jours après l'annulation du Championnat du monde de hockey féminin qui devait avoir lieu en Nouvelle-Écosse.

Le Championnat du monde de hockey féminin devait avoir lieu du 6 au 16 mai, à Halifax et à Truro, en Nouvelle-Écosse. Il a été annulé à quelques jours d'avis alors que les équipes étaient déjà en route.

Ce qui a provoqué la colère de certaines participantes.

L'annulation du tournoi à la dernière minute est une autre preuve que le hockey féminin n'est pas pris au sérieux, a lancé la joueuse américaine Hilary Knight vendredi.

La Fédération internationale (IIHF) et Hockey Canada ont promis d'essayer de trouver une nouvelle date en 2021 pour présenter le tournoi international.

La santé et la sécurité des habitants de la Nouvelle-Écosse doivent être la priorité, mais annuler l'événement si près du début alors que des équipes étaient déjà en route, sans offrir d'option, c'est incroyablement décevant, a écrit jeudi l'Américaine Kendall Coyne Schofield.

La capitaine américaine Kendall Coyne-Schofield met la gardienne canadienne Emerance Maschmeyer à l'épreuve.

La capitaine américaine Kendall Coyne-Schofield met la gardienne canadienne Emerance Maschmeyer à l'épreuve.

Photo : The Associated Press / Antti Aimo-Koivisto

Apprendre qu'il n'y a pas de plan B, et renvoyer 250 athlètes chez elles en leur disant simplement : "on va trouver une autre date", c'est simplement inacceptable, a ajouté Coyne Schofield.

Le président de l'IIHF René Fasel a admis mercredi qu'il n'y avait pas de plan B, car il semblait que ce ne serait pas nécessaire, et qu'une délocalisation n'était pas financièrement possible.

Le Championnat du monde de hockey féminin a reçu le feu vert mardi du médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse, le Dr Robert Strang, avant d'être annulé le lendemain par le premier ministre Ian Rankin.

La nouvelle de l'annulation a pris tout le monde par surprise, car l'IIHF et Hockey Canada avaient reçu toutes les garanties que le tournoi aurait lieu, a expliqué René Fasel.

Le président de l'IIHF en entrevue

René Fasel

Photo : Associated Press / Mark Humphrey

Le président de l'IIHF a fait remarquer que, si la même situation devait se produire en Lettonie en mai pour mondial masculin, son organisation se trouverait dans la même impasse.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !