•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tsitsipas trop solide pour Auger-Aliassime

Le joueur de tennis, vêtu de noir et de gris, frappe une balle avec un revers à deux mains.

Félix Auger-Aliassime sur terre battue

Photo : afp via getty images / JOSEP LAGO

Pendant que Dominic Thiem reprend ses forces et que Rafael Nadal semble un peu vulnérable pour la première fois depuis très longtemps sur terre battue, Stefanos Tsitsipas roule à plein régime sur cette surface.

Le Grec de 22 ans, vainqueur du Masters 1000 de Monte-Carlo la semaine dernière, s’est qualifié pour les demi-finales du tournoi ATP 500 de Barcelone, vendredi, grâce à un gain en deux manches de 6-3 sur Félix Auger-Aliassime.

Le duel n’a duré que 1 h 23 min. Tsitsipas, 2e tête de série, n’a toujours pas perdu la moindre manche sur l’ocre jusqu’ici cette saison.

Le Canadien (no 10) avait pourtant connu un très bon début de match. Après avoir remporté son premier jeu au service avec autorité, il a obtenu trois balles de bris dès le jeu suivant.

La cinquième raquette mondiale les a toutes effacées sans broncher et n’en a pas offert une seule du reste de l’affrontement. Auger-Aliassime, lui, a perdu son service à trois reprises, dont au dernier jeu de la première manche.

Ce n’était pas mon meilleur début de match, mais j’ai été capable de remporter ce jeu même si Félix menait 40-0 et ça m’a mis dans la rencontre, a dit Tsitsipas sur le terrain après la rencontre. Au milieu de la première manche, je me sentais de mieux en mieux et j’étais en pleine maîtrise après avoir gagné la première manche. Je savais ce que je faisais.

Le 20e à l'ATP n’a pas nécessairement réalisé une contre-performance. Il a réussi 15 coups gagnants et commis 18 fautes directes. Tsitsipas était simplement plus constant avec 11 frappes gagnantes et seulement 9 erreurs.

Au service, le Québécois de 20 ans n'a réussi qu’un seul as et a commis trois doubles fautes. Il n’a toutefois mis en jeu que 51 % de ses premières balles, un péché mortel contre un aussi bon retourneur.

Il salue la foule de la main droite.

Stefanos Tsitsipas

Photo : afp via getty images / JOSEP LAGO

Cette défaite d’Auger-Aliassime est la quatrième de suite qu’il subit contre le Grec. Il avait pourtant remporté les deux premiers duels dans les tournois de l’ATP contre Tsitsipas, à Indian Wells et au Queen’s, à Londres, en 2019.

Contre des joueurs du top 10 mondial, Auger-Aliassime ne compte que 2 victoires et 15 revers, les deux ayant été enregistrées contre le Grec.

En demi-finales, il affrontera le jeune Italien Jannik Sinner (no 11), 19 ans, qui a éliminé le Russe Andrey Rublev (no 3) 6-2 et 7-6 (8/6) dans le premier quart de la journée.

Je sais que ma séquence ne sera pas éternelle, mais c’est rare de se sentir aussi bien sur le terrain, a dit Tsitsipas. Je ne suis pas toujours aussi constant, mais j’espère que cette série de victoires se poursuivra.

Dans l’autre portion du tableau, Rafael Nadal, no 3 mondial et favori du tournoi, s’est également qualifié pour les demi-finales. Il a éliminé le Britannique Cameron Norrie en deux manches de 6-1 et 6-4.

Le Majorquin, en quête d’un 12e titre sur la terre battue catalane, avait eu besoin de batailler pendant trois manches lors de ses deux matchs précédents contre le Bélarusse Ilya Ivashka, 111e joueur mondial, puis face au Japonais Kei Nishikori.

L'Espagnol affrontera samedi son compatriote Pablo Carreno Busta (no 6) qui a défait l'Argentin Diego Schwartzman (no 4) en trois manches de 6-4 3-6 et 7-5.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !