•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auger-Aliassime domine Shapovalov et passe en quarts de finale à Barcelone

Vêtu de gris et de noir, il frappe la balle du revers.

Félix Auger-Aliassime

Photo : Getty Images / Alex Caparros

Pour la deuxième fois de la saison, Félix Auger-Aliassime a nettement eu l’ascendant sur Denis Shapovalov.

Deux mois après sa victoire aux Internationaux d’Australie, à Melbourne, le Québécois, 10e tête de série, a de nouveau battu son rival ontarien (no 7), jeudi, sans perdre la moindre manche. À l’arrêt des hostilités, le tableau du pointage s’est figé à 6-2 et 6-3.

En quarts de finale, vendredi, le jeune joueur affrontera Stefanos Tsitsipas (no 2), vainqueur de l'Australien Alex de Minaur 7-5 et 6-3. Le Grec a remporté trois des cinq matchs l'opposant au Québécois dans le circuit de l'ATP, dont les trois derniers.

Ce sera toutefois un premier sur l'ocre pour les deux joueurs dans la vingtaine.

Je ne l’ai jamais affronté sur terre battue, mais il a très bien joué récemment, a dit Tsitsipas au sujet d'Auger-Aliassime. Il semble être au sommet de son art en ce moment. Il travaille avec un professionnel de la terre battue, alors il est nettement un adversaire à prendre au sérieux. J’ai hâte à cette prochaine bataille et au défi qu’il représente.

Jeudi, Auger-Aliassime a connu une très bonne entame de match. Il a brisé son rival à la première occasion et s’est rapidement forgé une avance de 3-0.

En fait, le 20e mondial a converti ses trois balles de bris en première manche. Les trois fois, Shapovalov a commis une double faute au dernier point.

Il a d’ailleurs perdu la première manche en envoyant un service en cuillère dans le filet, avant de demander les services d’un thérapeute pour traiter un inconfort à l’épaule.

Le miracle médical espéré par l’Ontarien, 14e mondial, ne s’est pas produit en deuxième manche. Encore une fois, Auger-Aliassime a brisé le service de son rival pour rapidement prendre le large à 3-0.

Il est assis torse nu sur un banc et reçoit des traitements.

Denis Shapovalov incommodé par une douleur à l'épaule

Photo : Getty Images / Alex Caparros

Deux jeux plus tard, Shapovalov criait sa rage, impuissant devant la régularité et la profondeur des coups du Québécois, avant de lancer violemment sa raquette sur la terre battue catalane.

Si Shapovalov est parvenu à sauver quatre balles de bris et de match à 5-2, il a logiquement rendu les armes lorsque son compatriote s’est amené au service pour la dernière fois.

Une accolade franche au filet a scellé ce duel d'à peine 1 h 19 min.

Auger-Aliassime a été particulièrement efficace au service. Il a mis en jeu 67 % de ses premières balles, contre 48 % pour Shapovalov. Il n’a offert qu’une seule balle de bris que l’Ontarien a saisie, tandis qu’il a réussi quatre bris en neuf tentatives.

Auger-Aliassime présente maintenant une fiche de trois victoires et deux revers contre Shapovalov sur le circuit. De plus, contre des joueurs classés entre les 11e et 20e rangs, le Québécois compte 10 victoires et seulement 3 revers.

Nadal fait durer le plaisir contre Kei Nishikori

L'Espagnol Rafael Nadal, première tête de série du tournoi, a encore dû batailler fort pour décrocher sa qualification pour les quarts de finale, lâchant une manche face à Kei Nishikori avant de l'emporter jeudi, 6-0, 2-6 et 6-2.

Le Majorquin, en quête d'un 12e titre sur la terre barcelonaise, a eu besoin de 2 h 20 min pour se défaire du Japonais, ancien no 4 mondial et aujourd'hui retombé à la 39e place.

Champion à Barcelone en 2014 et en 2015, Nishikori peut nourrir quelques regrets. Il n'a réussi à convertir que deux de ses 13 balles de bris face à Nadal qui a su rester présent dans les moments importants.

Mercredi, l'Espagnol, éliminé en quart de finale à Monte-Carlo la semaine dernière, avait déjà passé plus de 2 h sur le court pour venir à bout du modeste Bélarusse Ilya Ivashka, 111e joueur mondial, issu des qualifications.

Au prochain tour, il affrontera le Britannique Cameron Norrie, qui a profité de l'abandon du Belge David Goffin, pour tenter de décrocher une place dans le dernier carré.

Autres résultats de huitièmes de finale :

  • Cameron Norrie (GBR) bat David Goffin (BEL/no 8) 6-0, 3-5 (abandon)
  • Diego Schwartzman (ARG/no 4) bat Corentin Moutet (FRA) 6-4, 6-2
  • Pablo Carreño Busta (ESP/no 6) bat Bernabé Zapata (ESP) 6-3, 6-4
  • Jannik Sinner (ITA/no 11) bat Roberto Bautista Agut (ESP/no 5) 7-6 (11/9), 6-2
  • Andrey Rublev (RUS/no 3) bat Albert Ramos (ESP) 6-4, 6-7 (4/7), 6-4
Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !