•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrick Marleau devance Gordie Howe avec son 1768e match

Il se prépare à une mise au jeu.

Patrick Marleau

Photo : Getty Images / Christian Petersen

Radio-Canada

À 41 ans, le vétéran Patrick Marleau est devenu lundi soir le joueur ayant disputé le plus grand nombre de matchs dans la Ligue nationale de hockey (LNH) devant Gordie Howe.

C’est face aux Golden Knights, à Las Vegas, dans une défaite de 3-2 en tirs de barrage, que Marleau a atteint le plateau des 1768 matchs, un de plus que son légendaire concitoyen de la Saskatchewan.

Cela a été vraiment toute une aventure, faite de toutes sortes d'émotions, a dit Marleau après le match. Je suis chanceux et privilégié d'avoir pu y arriver avec toute l'aide que j'ai reçue au cours de ma carrière. Je ne l'oublierai jamais.

À la fin de sa première présence sur la glace, l'annonceur maison a expliqué ce qui se passait à la foule et un message du commissaire de LNH a été projeté sur les écrans géants.

D'être cité dans une phrase au sujet que Gordie Howe est déjà un honneur. Battre un de ses records est un exploit historique, a dit Gary Bettman.

Pour mériter sa place dans la formation, jour après jour, match après match, il faut être extrêmement talentueux et vouer une véritable passion pour ce sport, a ajouté M. Bettman.

Après la rencontre, tous ses coéquipiers sont restés en uniforme en attendant son retour dans le vestiaire et lui ont offert une ovation. Très ému, Marleau a dit que, sans le soutien de ses coéquipiers, il n'aurait jamais pu se rendre aussi loin.

Je ne savais pas qu'ils allaient faire ça, a admis Marleau. Je le dis souvent, mais montrer son respect, c'est un signe d'humilité. Je suis reconnaissant qu'ils aient partagé ce moment avec moi. Sans mes coéquipiers, je n'aurais pas pu vivre ce moment magique.

Nous ne savions pas qu'ils allaient interrompre le match, a pour sa part expliqué le capitaine des Sharks Logan Couture. La réaction du public et des deux équipes, j'avais les larmes aux yeux. C'est extraordinaire d'avoir vécu ce moment, ce sera un souvenir impérissable.

Un long parcours dans la LNH

Patrick Marleau en est à sa 23e saison dans la LNH. Gordie Howe a eu besoin de 26 saisons pour établir le record qui tenait depuis 1980. Il a encore l’équivalent d’une saison complète d’avance pour les rencontres jouées avec une même équipe, soit 1687 sur 25 ans dans l’uniforme des Red Wings de Détroit. Marleau en a disputé 1596 avec les Sharks en trois séjours.

Il ne faut toutefois pas perdre de vue que celui que l’on surnommait M. Hockey a ensuite passé six ans dans l’Association mondiale (AMH) avec les Aeros de Houston et les Whalers de la Nouvelle-Angleterre, devenus Whalers de Hartford quand l’équipe s’est jointe à la LNH en 1979, quelques semaines avant la naissance de Marleau!

Plus jeune, Marleau, natif de la communauté rurale d’Aneroid, aimait s’attarder aux joueurs de la LNH qui étaient aussi originaires de la Saskatchewan.

C’était là d’où je venais et c’est là où je voulais me rendre moi aussi. Gordie Howe était en haut de ma liste, a dit Marleau.

En entrevue à Hockey Night in Canada il y a quelques jours, Marleau en avait profité pour rendre hommage à tous ceux qui ont rendu cet exploit possible.

Je vois ça comme l’occasion de remercier tous ceux qui m’ont aidé en cours de route parce qu’il est impossible de jouer dans cette ligue ou d’y jouer aussi longtemps sans un entourage important.

Une citation de :Patrick Marleau

Je pense à ma famille, à mes parents, à mon frère et à ma sœur, à tous les sacrifices qu’ils ont faits, à ma famille immédiate, à mon épouse et à mes enfants… Je suis très reconnaissant aussi envers mes entraîneurs, mes coéquipiers, les chiropraticiens, les massothérapeutes qui sont devenus des amis et qui m’ont appuyé.

Ses parents, Denis et Jeannette, ont encore en tête les minimatchs épiques qui l'opposaient à son frère Richard sur le linoléum de la cuisine fraîchement ciré. L’écho des rondelles sans cesse lancées contre un panneau de contreplaqué adossé à la grange de la ferme familiale demeure aussi gravé dans les histoires et les anecdotes associées à l’amour du hockey de Patrick Marleau.

Un corps qui refuse de casser

L’ancien gardien de but Kelly Hrudey était déjà en fin de carrière quand Marleau a fait ses débuts avec les Sharks en 1997.

Il n’avait que 18 ans et 16 jours, ce qui fait de lui l’une des plus jeunes recrues de l’histoire de la LNH. En 1943, un certain Hy Buller avait endossé l’uniforme des Red Wings à 17 ans et 267 jours.

Hrudey est celui qui avait hébergé le jeune Marleau chez lui. Il garde le souvenir d’un garçon poli qui était un grand frère pour ses trois filles plus jeunes. Il affirme aussi que Marleau avait ravivé en lui le plaisir de jouer.

J’avais un peu perdu l’intérêt pour mon sport. J’avais 37 ans et c’était devenu difficile pour moi de me lever le matin pour aller disputer un match. Avec son enthousiasme, il m’a beaucoup donné. J’ai recommencé à apprécier le hockey parce que ça me faisait du bien de voir son exubérance et le plaisir qu’il avait à jouer, a dit Hrudey.

Celui qui agit aujourd’hui à titre d’analyste au réseau Sportsnet n’a pas manqué de souligner les qualités athlétiques de Marleau.

Il doit sa longue carrière à une combinaison unique d’habiletés, d’intelligence et de passion, ainsi qu’à des entraînements hors glace intenses. Il a aussi eu la chance d’éviter les blessures. Il a un corps qui refuse de casser, ce qui est très très rare.

Une citation de :Kelly Hrudey
Une photo en noir et blanc d'un joueur de hockey

Gordie Howe

Photo : La Presse canadienne

Gordie Howe a donné ses derniers coups de patin dans la LNH à l’âge de 52 ans. Il est décédé en 2016 à l'âge de 88 ans. Il a joué aux côtés de ses fils Mark et Marty dans la LNH et dans l’AMH.

Un troisième fils, Murray, aujourd’hui médecin en Ohio, a laissé entendre à CBC Sports que son illustre père serait fier de voir son record battu par un autre joueur de la Saskatchewan.

Je pense qu’il serait très emballé et qu’il serait le premier à sauter sur la patinoire pour applaudir Patrick pour cet incroyable plateau, a dit Murray Howe en soulignant que Marleau faisait preuve de la même modestie et de la même passion que son père.

Marleau a beaucoup de classe. C’est un peu comme quand Wayne Gretzky a battu le record pour le nombre de buts (801). C’est bien de voir cet exploit accompli par quelqu’un d’aussi humble, entièrement dédié à son sport et reconnaissant pour ce qu’il a vécu.

Celui qui a aussi porté les couleurs des Maple Leafs de Toronto et des Penguins de Pittsburgh en est à un troisième séjour avec les Sharks. Et il ne parle toujours pas de retraite.

En dépit de son parcours impressionnant, Patrick Marleau n’a encore jamais soulevé la coupe Stanley, mais il espère que l’on se souviendra de lui comme un joueur qui a aimé son sport, son équipe et la victoire.

Gordie Howe et Patrick Marleau en quelques chiffres :

  • Gordie Howe : 1767 matchs joués, 801 buts, 1049 aides, 1850 points, 1685 minutes de pénalité
  • Patrick Marleau : 1768 matchs joués, 566 buts, 630 aides, 1196 points, 527 minutes de pénalité

(D'après un texte de Bonnie Allen, de CBC Sports)

Avec les informations de NHL.com

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !