•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après le tennis, la F1 s'installe à Miami

Un stade

Le Hard Rock Stadium à Miami

Photo : Getty Images / Mark Brown

Radio-Canada

Les États-Unis auront deux courses de F1 en 2022. Le groupe Formula One a confirmé dimanche avoir conclu une entente de 10 ans avec la ville de Miami Gardens en Floride.

Les États-Unis accueillent déjà depuis 2012 un Grand Prix au Texas (le 24 octobre cette année), mais la F1 cherche à s'implanter davantage au pays de l'IndyCar et de la NASCAR.

Le Grand Prix de Miami, dont la date exacte n'est pas encore connue, se déroulera à Miami Gardens, à 30 km au nord de Miami.

Le circuit de 5,41 km doit être construit autour du stade de football des Dolphins, dont le président Tom Garfinkel est le promoteur local de la course.

Un dessin montrant le tracé en rouge.

Le circuit de Miami autour du stade de football des Dolphins

Photo : Groupe Formula One

Nous jetons les bases d'un avenir incroyable pour la F1, c'est une étape importante, a expliqué le président du groupe Formula One, Stefano Domenicali, en conférence de presse dimanche, persuadé que la F1 va dans la bonne direction à Miami.

J'ai vraiment hâte d'y être, a dit le pilote mexicain Sergio Pérez (Red Bull). Miami est une ville très sympa, avec beaucoup d'énergie a-t-il précisé, et où la communauté latino-américaine est assez importante.

La F1 devait faire étape à Miami dès 2019, dans les rues de la ville, ce qui avait emballé les pilotes, mais les négociations ont été plus compliquées que prévu avec les autorités.

Le projet s'était aussi heurté à l'opposition des résidents.

La F1 et le promoteur travailleront en étroite collaboration avec la communauté locale afin de garantir une allocation de billets à prix réduit pour les habitants de Miami Gardens, a indiqué la F1 dans un communiqué.

Un programme sera mis en place pour soutenir les entreprises locales et la communauté afin qu'elles bénéficient des avantages de la course, ajoute-t-on.

Lors d'un entretien en février, Ian Holmes, directeur des droits médiatiques pour le groupe Formula One, avait expliqué à l'AFP que le sport connaissait un succès grandissant aux États-Unis, notamment grâce à la série documentaire de Netflix Drive to Survive.

Pour la F1, Miami sera la 11e destination aux États-Unis après Riverside, Sebring, Watkins Glen, Long Beach, Las Vegas, Détroit, Dallas, Phoenix, Indianapolis et Austin.

Il est dans une ligne droite.

Lance Stroll sur le circuit d'Austin au Texas

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Il y a trois autres courses sur les continents américains, à Montréal, à Mexico et à Sao Paulo.

En 2021, la F1 prévoit un calendrier record de 23 courses avec le retour des Pays-Bas en septembre et l'arrivée de l'Arabie saoudite en décembre.

Et Montréal?

Le doute plane toujours sur la tenue d’une course en juin prochain à Montréal.

Selon nos informations, la santé publique de la ville s’oppose à ce que le grand cirque débarque dans la métropole, alors que la santé publique du Québec estime que l’événement pourrait avoir lieu à huis clos.

Une des conditions pour que la course puisse avoir lieu est que le fédéral autorise le personnel de la F1 à ne pas faire de quarantaine obligatoire à son arrivée. Ottawa ne s’est toujours pas prononcé sur ce point.

Il y a aussi plusieurs autres questions en suspens en ce qui concerne les pertes financières et la pérennité de l’événement à Montréal.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !