•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Andrey Rublev et Stefanos Tsitsipas en finale à Monte-Carlo

Il serre le poing et les dents en guise de satisfaction.

Andrey Rublev

Photo : Getty Images / Alexander Hassenstein

Agence France-Presse

Andrey Rublev n'a pas éprouvé de difficulté particulière pour écarter Casper Ruud (27e) 6-3 et 7-5, samedi, à Monte-Carlo, et ainsi se qualifier pour sa première finale de Masters 1000, où il défiera Stefanos Tsitsipas.

Rublev est aussi le tombeur de Rafael Nadal en quarts.

Roi des tournois ATP 500 avec quatre titres l'an dernier (Adélaïde, Hambourg, Saint-Pétersbourg et Vienne) et encore un cette année (Rotterdam), la 8e raquette mondiale n'avait encore jamais atteint la finale d'un tournoi supérieur.

Il a joué pour la première fois une demi-finale de Masters 1000 au début du mois à Miami et a joué quatre quarts de finale en tournois du grand chelem (Internationaux des États-Unis en 2017 et 2020, Roland-Garros en 2020 et les Internationaux d'Australie en 2021).

Quant à Tsitsipas, il s'est qualifié pour la finale en éliminant tranquillement Daniel Evans (33e), qui avait battu Novak Djokovic en huitièmes, 6-2 et 6-1, en 1 h 9 min.

Le Grec, qui n'a toujours pas perdu la moindre manche dans ce tournoi, pourrait succéder à Fabio Fognini au palmarès de l'épreuve monégasque qui ouvre la saison sur terre battue.

Le 5e à l'ATP s'est montré beaucoup plus appliqué qu'inspiré face au Britannique, dont le jeu n'a pas perturbé son adversaire autant qu'il avait perturbé ses précédents rivaux.

Le pointage ne reflète pas la difficulté du match, a cependant tenu à souligner le vainqueur.

Pourtant, il a pris le service d'Evans trois fois dans la première manche, cédant une fois le sien, et encore deux fois dans la seconde. Il n'a donné qu'une balle de bris et en a lui-même obtenu 11. Et au total, il a remporté 61 points contre 34 pour son adversaire.

Triple demi-finaliste en tournoi majeur, vainqueur des finales de l'ATP en 2019, double finaliste de tournois Masters 1000 (Canada 2018 et Madrid 2019), Tsitsipas a gagné quatre tournois ATP 250 (Stockholm 2018, Marseille et Estoril 2019, Marseille 2020), mais aucun de catégorie plus élevée.

Quant à Evans, il termine brusquement un magnifique parcours. Il n'avait jusqu'ici remporté que quatre matchs sur terre battue dans toute sa carrière en a gagné autant à Monte-Carlo, avec quatre victoires de prestige.

Il a ainsi battu Dusan Lajovic, 31e mondial et finaliste de la dernière édition, puis Hubert Hurkacz, 16e et vainqueur du Masters 1000 de Miami au début du mois, puis le no 1 mondial Novak Djokovic et David Goffin, 15e et ancien no 7 mondial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !