•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Semenya se tourne vers le 5000 m et espère participer aux JO de Tokyo

Elle attend le départ d'une course.

Caster Semenya

Photo : Associated Press / Kamran Jebreili

La Presse canadienne

Caster Semenya a remporté le 5000 m avec son meilleur temps sur cette distance aux Championnats sud-africains d'athlétisme, jeudi. Elle a ensuite déclaré qu'elle misera sur les épreuves de fond pour le reste de sa carrière sportive.

Ce pourrait être sa meilleure option si elle souhaite participer aux Jeux olympiques de Tokyo cet été, après avoir appris qu'elle ne pourra défendre son titre sur 800 m.

La double championne olympique a gagné en 15 min 58 s 52/100 au stade Tuks Athletics de l'Université de Pretoria. Ce temps est supérieur au standard olympique de 15 min 10 s, mais Semenya a jusqu'à la fin du mois de juin pour se qualifier.

Bien que les Championnats sud-africains d'athlétisme représentent la meilleure chance de se qualifier pour les JO, les athlètes doivent simplement enregistrer un temps inférieur au standard olympique dans une compétition sanctionnée d'ici la date limite du 29 juin.

Tout n'est pas rose pour la spécialiste du 800 m, mais son temps de jeudi s'est révélé 22 secondes plus rapide que son précédent.

Sa participation à ces Championnats a été confirmée la veille de l'événement, et sa présence sur 5000 m signifie qu'elle a changé de plan après avoir annoncé l'an dernier qu'elle prévoyait tenter de se qualifier pour les Jeux sur 200 m.

Nous avons dû réfléchir, afin de déterminer si nous serions en mesure de courir sur 200 m pour les cinq prochaines années. Ça n'était pas très attrayant, a expliqué l'athlète de 30 ans. Je vieillis, j'ai peur de me déchirer un muscle. Nous avons dû nous asseoir et nous assurer que la décision avait du sens. Les épreuves de fond sont plus attrayantes.

Semenya ne peut participer aux épreuves allant de 400 m au mile (1,6 km) dans les compétitions sanctionnées par World Athletics en vertu du règlement sur le niveau de testostérone. Elle a refusé de se soumettre à ce règlement et de prendre des médicaments pour abaisser le niveau naturel de testostérone présent dans son corps, qualifiant le règlement d'injuste et de discriminatoire.

Elle peut participer aux épreuves sur 100 et 200 m, ou celles de fond. Toutes ces épreuves lui sont étrangères.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !