•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enfin en demi-finales, le City de Guardiola affrontera le PSG

Ses joueurs l'entourent après un but.

Pep Guardiola (au centre) en est à sa cinquième saison comme entraîneur de Manchester City.

Photo : Getty Images / AFP/WOLFGANG RATTAY

Agence France-Presse

Le Paris Saint-Germain retrouvera en demi-finales de la Ligue des champions Kevin De Bruyne et Manchester City, qualifiés mercredi contre le Borussia Dortmund d'Erling Haaland (2-1, 4-2 au cumulatif), tandis que Liverpool est tombé devant le Real Madrid (0-0, 3-1 au cumulatif), le futur adversaire de Chelsea.

Le carré d’as de l'édition est connu et il a fière allure : il y aura donc une double confrontation PSG-City et Chelsea-Madrid, les 27 et 28 avril puis les 4 et 5 mai, avec en jeu un billet pour le stade Atatürk d'Istanbul, théâtre de la finale programmée le 29 mai.

Manchester City s'est qualifié péniblement pour les demi-finales, mais qu'importe. Le richissime club anglais retrouve le dernier carré de la prestigieuse C1 pour la seconde fois de son histoire, après celle de 2015-2016.

Cette saison-là, la dernière de Manuel Pellegrini avant l'arrivée de Pep Guardiola, les Citizens avaient écarté le PSG de Zlatan Ibrahimovic (2-2 à l'aller, 1-0 au retour) en quarts de finale. Le club français, vice-champion d'Europe en titre, aura l'occasion de se venger avec un groupe cependant bien différent.

City n'a pas de super-vedettes du rang de Mbappé et de Neymar, mais son collectif bien huilé, sous la baguette du chef d'orchestre De Bruyne, a montré qu'il avait un mental d'enfer.

À l'aller chez eux, les Anglais n’avaient pas été démoralisés par l'égalisation du capitaine de Dortmund, Marco Reus, à l'approche du coup de sifflet final. Le jeune Phil Foden avait arraché la victoire à la 90e minute.

Au retour, ils auraient pu baisser les bras après le but rapide de Jude Bellingham (15e, 1-0), la pépite venue de Birmingham qui devient, à 17 ans et 289 jours, le plus jeune buteur de C1 en matchs à élimination directe depuis Bojan Krkic, détenteur du record à 17 ans et 217 jours avec Barcelone en avril 2008.

Ils ont renversé les partenaires d'Erling Haaland avec un tir de pénalité de Riyad Mahrez (55e, 1-1) et un missile de Foden (75e, 2-1), encore lui.

Le Real Madrid de Zinédine Zidane, titré sans interruption de 2016 à 2018, est toujours en course pour récupérer son bien abandonné en 2019 à Liverpool et en 2020 au Bayern de Munich.

Dans le temple d'Anfield, à huis clos, la Maison-Blanche n'a pas flanché malgré les assauts de Mohamed Salah et sa bande, incapables de surmonter leur défaite de 3-1 en Espagne. Le sort de la partie aurait peut-être été différent si l'Égyptien avait converti sa balle de but après deux minutes de jeu, mais la muraille belge Thibaut Courtois l'en a empêché.

Avec son fidèle Kop de supporteurs, témoin privilégié de retournements épiques, Liverpool aurait peut-être trouvé le supplément d'âme nécessaire pour balayer un Real venu sans Sergio Ramos, Raphaël Varane ou encore Eden Hazard. Mais la présence du peuple rouge n'aurait sûrement pas rendu les locaux plus précis. Maladroits face au but, les Reds ont gâché mercredi leurs multiples munitions avant de s'éteindre au fil du match.

Les Madrilènes et leur capitaine Karim Benzema, encore muet comme à l'aller, ont fait le dos rond devant les assauts adverses et cela suffit pour leur ouvrir les portes du carré d’as.

Ils y retrouveront les Anglais de Chelsea, entraînés depuis la fin de janvier par Thomas Tuchel. La saison dernière, quand il était sur le banc du PSG, l'entraîneur allemand avait maîtrisé l'équipe de Zidane en phase de groupe (victoire 3-0, puis nul de 2-2).

Bandeau consultez Tellement soccer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !