•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Daniil Medvedev, positif à la COVID, est exclu du tournoi de Monte-Carlo

Daniil Medvedev

Daniil Medvedev

Photo : Getty Images / Al Bello

Agence France-Presse

Le no 2 mondial Daniil Medvedev, positif à la COVID-19, a été exclu du Masters 1000 de Monte-Carlo mardi à la veille de son entrée en lice, a annoncé l'ATP.

Medvedev a été placé à l'isolement et continue d'être suivi par le médecin du tournoi et l'équipe médicale de l'ATP, dit un communiqué de l'instance.

C'est une grande déception de ne pas pouvoir jouer Monte-Carlo. Je suis entièrement tourné vers la récupération et j'ai hâte de revenir sur le circuit dès que possible, mentionne Medvedev dans le communiqué de l'ATP.

Résident monégasque, il était autorisé à loger chez lui, contrairement aux non-résidents qui sont soumis à une bulle sanitaire plus stricte.

Demi-finaliste dans la principauté en 2019, Medvedev devait entrer en lice au deuxième tour cette année face à Filip Krajinovic ou Nikoloz Basilashvili.

Deux poids deux mesures?

L'exclusion de Daniil Medvedev remet en question les largesses sanitaires accordées aux résidents monégasques durant le tournoi et fait peser une lourde menace. Et si Rafael Nadal, qui s'est entraîné avec lui dimanche, était déclaré cas contact?

Depuis des mois, le tennis vit sous bulle sanitaire. À Monaco, la plupart des joueurs sont logés dans un hôtel officiel avec interdiction d'en sortir sauf pour se rendre au Monte-Carlo Country Club pour s'entraîner ou jouer.

À l'image de Medvedev, les joueurs qui résident à Monaco ont été autorisés à loger à leur domicile et donc à sortir de la bulle. J'ai beaucoup de chance de pouvoir loger chez moi cette semaine, c'est agréable en cette période de bulles, avait lancé Medvedev dimanche.

Djokovic aussi joue à domicile et savoure cette possibilité de dormir à la maison, notant que les conditions du tournoi étaient plus un environnement sûr qu'une bulle.

Le no 1 mondial a cependant souligné que le fait de pouvoir loger chez lui ne le dispensait pas de respecter les mesures sanitaires, notamment de ne pas sortir.

Il a toutefois reconnu n'avoir décidé d'entrer dans cet environnement sûr que dimanche parce qu'il voulait rester libre et pouvoir aller où il voulait le plus longtemps possible. Reste que les joueurs logeant chez eux sont soumis à un test quotidien, alors que ceux qui logent à l'hôtel ont quelques jours de battement entre deux tests.

Il s'apprête à frapper une balle du revers.

Rafael Nadal

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

L'Espagnol, lui, loge à l'hôtel. Et connaissant son professionnalisme, il y a fort à croire qu'il n'enfreint aucune des règles sanitaires. Pourtant, sa situation posait question mardi à la veille de son entrée en lice, puisqu'il avait partagé un entraînement avec Medvedev dimanche.

Peut-il être considéré comme cas contact et, si oui, que risque-t-il? Interrogée par l'AFP, l'ATP n'a pas voulu répondre.

Quoi qu'il en soit, le no 3 mondial, déjà 11 fois victorieux à Monte-Carlo, s'est entraîné mardi matin. Et il est programmé en troisième match mercredi sur le court Rainier III pour affronter au deuxième tour Federico Delbonis (87e). Comme les huit premières têtes de série, il était exempté de premier tour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !