•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal s’attend à une décision mardi sur le Grand Prix du Canada

Le pilote canadien Lance Stroll rentre aux puits lors des qualifications du Grand Prix du Canada.

Le pilote canadien Lance Stroll rentre aux puits lors des qualifications du Grand Prix du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Le sort du Grand Prix du Canada, prévu le 13 juin sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal, pourrait être réglé dans les prochaines heures, selon la mairesse de Montréal Valérie Plante.

En entrevue au Téléjournal 18 h, Valérie Plante a indiqué que tout dépendra de la décision de la santé publique.

Ça se jase maintenant, je vous dirais, depuis ce matin, les téléphones se font aller... On verra ça demain.

La santé publique va nous dire si on peut tenir l’événement. Si c’est oui, il y a toute cette logistique autour de la quarantaine des équipes qui passent d’un pays à l’autre, il faut qu’elles soient en quarantaine et il y a des coûts reliés à ça.

Ce sont ces coûts que la Ville de Montréal serait appelée à défrayer, du moins en partie. Selon les informations du quotidien La Presse, ce serait 6 millions de dollars qui seraient demandés à la Ville, si la course est tenue à huis clos

[Cet argent] n’est pas pour permettre à la F1 de faire du profit. Ceci étant dit, si la raison est bonne, il faut quand même se questionner en tant que bailleur de fonds si on a de l’argent à mettre là-dedans.

On est bons joueurs, on travaille avec les autres gouvernements. Mais moi, je ne peux pas faire de déficit, a expliqué Mme Plante. Mes besoins en itinérance et en habitation sont énormes.

En raison de la pandémie, tous les événements de grande envergure ont dû être annulés dans la dernière année, y compris le Grand Prix. En décembre dernier, plusieurs détenteurs de billets attendaient encore d’avoir un remboursement.

La mairesse Plante a cependant assuré que la formule 1 fait partie des plans de Montréal, même si la course en 2021 venait à être reportée. Il n’est pas question de rayer la course du championnat à long terme.

Ce n’est pas l’information qu’on a, autant de François Dumontier que de nos autres partenaires, a dit Mme Plante. On tient à la F1 et la F1 aime beaucoup Montréal. L’idée ce n’est pas qu’ils ne reviennent pas si on saute cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !