•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Grand Prix du Canada à huis clos, peut-être, mais avec compensation

Sebastian Vettel, dans sa Ferrari rouge, mène le peloton.

Le départ du Grand Prix du Canada de 2019

Photo : Getty Images / Charles Coates

Radio-Canada

Selon La Presse, le groupe Formula One demande 6 millions de dollars supplémentaires au Canada pour que le Grand Prix du Canada ait lieu à huis clos.

Le quotidien révèle dans son édition de samedi que le groupe Formula One a fait sa demande par écrit aux trois paliers de gouvernement et veut une réponse d’ici le 12 avril. Cette information confirme les propos du président du Grand Prix du Canada à Radio-Canada le 26 mars.

François Dumontier a toujours dit que, pour lui, un grand prix à huis clos n'a pas de sens. Pas de public, pas de revenus de billetterie et quand même des factures à payer.

Si quelqu’un en autorité décide qu’il y a un grand prix à huis clos, nous, il faudra quand même l’opérer, avait-il précisé. Ultimement, on n’assumera pas ces coûts-là. Il faudra discuter avec quelqu’un pour voir comment on pourrait être compensé.

Cette discussion a eu lieu, et selon La Presse, pour que l'édition 2021 ait lieu à huis clos, le Canada devra non seulement payer le montant forfaitaire annuel prévu dans le contrat, mais en plus la somme de 6 millions de dollars pour couvrir les dépenses pour l'organiser.

Les trois paliers de gouvernement veulent-ils s'engager financièrement pour que l'épreuve ait lieu?

On souhaite qu'il se tienne à la même date qu'à l'habitude, même s'il reste encore beaucoup de détails à attacher. Mais je souhaite vraiment que nos partenaires gouvernementaux soient de la partie pour que cet événement se tienne cet été, avait expliqué la première magistrate de Montréal Valérie Plante le 31 mars.

Quid de la quarantaine?

Un éventuel arrangement financier ne règle pas la question de la quarantaine obligatoire imposée par Ottawa à tout voyageur étranger arrivant sur le sol canadien.

Que cette quarantaine soit de 14 ou de 7 jours (pour les joueurs de hockey de la LNH), c'est encore trop, car la F1 est à Bakou en Azerbaïdjan le week-end précédent, soit le 6 juin.

Si aucune entente n'est conclue le 12 avril, le groupe Formula One se tournerait vers la Turquie pour qu'Istanbul organise un grand prix à la place.

Le voyage entre Bakou et Istanbul est de 2200 km en passant au sud de la mer Noire, au lieu des 8900 km à parcourir pour atteindre Montréal.

En 2020, le Grand Prix de Turquie avait été ajouté au calendrier, largement modifié en raison de la pandémie planétaire, et c'est à Istanbul le 14 novembre que le Québécois Lance Stroll avait obtenu la première pole position de sa carrière.

Le contrat existant entre le Canada et la F1 n'est pas menacé. Il vient à échéance en 2029.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !