•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Canucks pourront-ils terminer leur saison? Des experts en doutent

Les bancs des joueurs et des spectateurs sont vides dans l'aréna des Canucks.

Le dernier match des Canucks remonte au 24 mars.

Photo : usa today sports / Bob Frid

Radio-Canada

La Ligue nationale de hockey (LNH) dit qu'elle espère que les Canucks de Vancouver pourront terminer leur calendrier de 56 matchs, même si 25 membres de l'équipe ont reçu des résultats positifs pour un variant du coronavirus, mais certains experts se demandent si cela est possible.

Les Canucks ont publié mercredi un communiqué disant que 21 joueurs, dont 3 de l’équipe de réserve, en plus de 4 membres du personnel, ont reçu des résultats positifs et la source du virus a été confirmée comme provenant d’un variant. L’équipe n’a cependant pas précisé de quel variant il s’agit.

Mardi, quand elle avait 18 joueurs sur la liste du protocole de la COVID-19, un porte-parole de la LNH a déclaré qu’une saison de 56 matchs est toujours l’objectif, et que la ligue avait une certaine flexibilité pour planifier le début des séries éliminatoires.

Interrogé mercredi à la suite de l'annonce des Canucks, ce porte-parole a déclaré : Ma réponse est la même qu'hier.

Le Dr Zain Chagla, un spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital St. Joseph's à Hamilton, rappelle que des études ont montré que les personnes touchées par les variants se rétabliront à des rythmes différents selon la gravité du virus, mais que les joueurs professionnels pourraient avoir besoin de plus de temps pour retrouver leur condition physique.

Ils pourraient avoir terminé leur quarantaine dans 10 jours, mais plusieurs joueurs pourraient ne pas être en mesure de revenir au jeu tout de suite, explique-t-il. Ils pourraient avoir besoin de quelques semaines pour retrouver leur forme normale de joueur de hockey.

Selon Chagla, la situation est particulièrement compliquée du côté des Canucks en raison du nombre de joueurs touchés.

Si vous avez cinq ou six joueurs atteints, vous pouvez combler les vides. Vous pouvez attendre que certains de vos joueurs reprennent leur condition correctement, dit le Dr Chagla. À 21 joueurs, ce sont 21 joueurs différents qui doivent se remettre en forme correctement, ce sont 21 joueurs qui doivent surmonter la COVID et guérir.

Beaucoup de ces gars, semble-t-il, étaient au lit à la maison. Vous perdez de la masse musculaire, vous perdez cette forme physique d’élite.

Une citation de :Dr Zain Chagla, spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital St. Joseph's à Hamilton

Les Canucks ont encore 19 rencontres à disputer. Sur le site de l’équipe, on peut lire que les matchs ont été remis jusqu’à samedi.

La saison doit en théorie se terminer le 8 mai.

On parle donc de 19 matchs à reprendre en 28 jours, si des aménagements sont réalisables, compte tenu du calendrier des autres équipes.

L’ancien gardien Corey Hirsch, qui est maintenant membre de l'équipe de radiodiffusion des Canucks, s'inquiète de la pression physique imposée aux joueurs s'ils doivent jouer leurs matchs dans un calendrier compressé, si peu de temps après avoir vaincu le virus.

Vous parlez de toute l'équipe, lance-t-il. Vous ne parlez pas seulement d'un gars. Ma question serait de savoir s'ils risquent de se blesser en raison de leur forme physique.

Moshe Lander, professeur en économie à l'Université Concordia à Montréal, soutient que la situation des Canucks est la conséquence du refus de la LNH de disputer sa saison dans des bulles, comme lors des séries en 2020.

Il prédit que Vancouver pourrait ne jouer que 50 matchs, ce qui aura un impact sur d'autres équipes de la Division nord.

Un paquet de matchs des Canucks vont être annulés et ne seront pas repris, lance-t-il. Vous annulez des matchs contre les Oilers, le Canadien ou d'autres équipes qui sont qualifiées pour les séries éliminatoires et leur classement en sera perturbé.

La LNH a mis en place des protocoles pour déterminer les bris d'égalité. Je suppose que ce sera simplement le meilleur pourcentage de victoires. Tout le monde a joué suffisamment de matchs à ce stade pour que vous ayez un échantillon raisonnable pour savoir qui sont les équipes en éliminatoires.

Même avant que le virus frappe, les Canucks étaient en retard dans la course aux séries.

Avant les matchs de jeudi, ils se situaient à huit points du CH pour la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires dans la Division nord et ont disputé un match de plus.

(D'après un texte de Jim Morris, de CBC Sports)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !