•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime ajoute Toni Nadal à son équipe d'entraîneurs

Trois hommes portant le masque prennent la pose sur un terrain de tennis en terre battue.

Frédéric Fontang, Félix Auger-Aliassime et Toni Nadal

Photo : Félix Auger-Aliassime

Félix Auger-Aliassime a annoncé jeudi que l'oncle et ancien entraîneur de Rafael Nadal, Toni Nadal, fera partie de son équipe d'entraîneurs pour la saison de terre battue.

La 22e raquette mondiale a confirmé que les deux hommes amorceront leur collaboration dès le tournoi de Monte-Carlo, qui doit commencer le 11 avril.

Toni Nadal agira principalement comme conseiller puisque le Français Frédéric Fontang demeure l'entraîneur principal d'Auger-Aliassime.

Le Québécois et son équipe ont passé 10 jours à l'Académie de tennis de Rafael Nadal à Majorque cet automne pour se préparer en vue de la saison.

On voulait d’abord se connaître pour que l’association se fasse de façon organique et naturelle, a expliqué l’agent du Québécois, Bernard Duchesneau, à Radio-Canada Sports. C’était très important que le courant passe bien avec Félix, mais aussi avec Frédéric Fontang. Il fallait voir si la mayonnaise allait prendre et ça s’est hyper bien passé.

C’est la première fois que l’entraîneur espagnol s’associe à un autre joueur que son neveu.

Toni Nadal, 60 ans, a aidé Rafael à remporter 16 de ses 20 titres majeurs, dont 10 aux Internationaux de France. Les deux hommes ont mis fin à leur collaboration en 2017.

Le Québécois lève le poing après avoir remporté un point.

Félix Auger-Aliassime

Photo : Reuters / CARLOS PEREZ-GALLARDO

Quand m'est parvenue l'offre de sa part, je lui ai dit de venir à l'Académie pendant 10 jours pour qu'il voie si ce que je peux lui offrir pourrait lui convenir ou pas. Je n'envisageais pas la possibilité d'entraîner un autre joueur, a expliqué Toni Nadal au quotidien espagnol Marca.

Savoir que, en tant que directeur de l'Académie, je peux collaborer avec un joueur qui a de grandes aspirations, c'est un défi qui, personnellement, me satisfait tout particulièrement, a-t-il poursuivi. Félix est un jeune respectueux avec qui je partage plusieurs valeurs.

Pour l’instant, Nadal se joint à l’équipe sur une base annuelle. Il accompagnera le Québécois dans les tournois du grand chelem et ceux ciblés, comme à Monte-Carlo, à Madrid et aux finales de l’ATP en fin de saison si, bien sûr, Auger-Aliassime est qualifié.

Ils sont assis sur le bord du terrain.

Toni et Rafael Nadal à l'entraînement

Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Toni Nadal assumera toutefois son rôle de conseiller en tout temps, même à distance.

Si Auger-Aliassime devait affronter Rafael Nadal, oncle Toni a déjà annoncé qu’il regarderait le match seul dans les gradins et non pas avec l’entourage d’un des deux joueurs.

J’ai une affection particulière pour mon neveu. Mais si un joueur doit le battre, mieux vaut que ce soit Félix, a dit Nadal. Je n’arrêterai pas d’être l’oncle de Rafael. J’espère que dans le futur Félix sera numéro un mondial. Il doit s’améliorer.

Le fait qu’un grand coach qui a tout gagné accepte de revenir sur le circuit, je ne veux pas parler pour Félix, mais c’est certain que c’est une grande nouvelle, affirme Duchesneau. C’est une addition très importante qui sait ce que ça prend pour être un champion. C’est une autre preuve que le projet de Félix est dans la bonne direction et qu’il a toutes les raisons d’y croire.

Bernard Duchesneau admire le travail et la méthode Nadal depuis des années. Il est convaincu que ce nouvel ajout à l’équipe fera progresser Auger-Aliassime.

Il amène un ingrédient qui peut faire la différence, analyse le conseiller. Son expertise complète bien ce qui est déjà en place. Cela dit, son ajout n’est pas garant de rien, il faut encore travailler. La façon de faire Nadal est respectée partout dans le monde. Ils n’ont jamais rien pris pour acquis et veulent travailler plus fort que les autres. C’est la recette du succès pour Nadal et ça doit être la nôtre également.

Frédéric Fontang enchanté par l’ajout

De Monte-Carlo, où Félix Auger-Aliassime s’entraîne cette semaine, l’entraîneur Frédéric Fontang ne pouvait cacher son sourire en entrevue avec Radio-Canada Sports.

L’entraîneur français roule sa bosse depuis plusieurs années dans le circuit de l’ATP. Avant de travailler avec Auger-Aliassime, il a notamment été associé à Jérémy Chardy et à Vasek Pospisil. Cette nouvelle collaboration le ravit.

Je crois beaucoup au travail d’équipe et j’ai toujours bien fonctionné de cette façon, dit-il. Un entraîneur doit progresser toute sa carrière sur le circuit et dans la vie. Et là, avoir Toni à nos côtés, de pouvoir échanger avec lui et de prendre de l’expérience, c’est très positif pour moi, pour toute l’équipe et pour Félix en particulier.

On cherchait vraiment un mentor pour stimuler Félix et aussi pour me stimuler moi, ajoute l’entraîneur. On voulait un oeil extérieur, une personne d’expérience. Et Toni Nadal, il a la carrure pour le costume qu’on cherchait.

Fontang préfère ne pas aborder les aspects tactiques et techniques qui sont dans la ligne de mire du nouveau collaborateur. Nadal a établi quelques pistes pour faire progresser le joueur de 20 ans.

Il injecte surtout une dose de confiance, ajoute Fontang. D’avoir quelqu’un comme Toni Nadal à ses côtés, ça apporte une confiance naturelle qui est très importante. On cherche à ce que Félix montre encore plus de constance et qu’il soit en mesure de faire basculer les matchs en sa faveur, comme celui qu’il a perdu contre Tsitsipas à Acapulco.

Fontang rappelle qu’il n’y a pas de raccourcis ni de recette magique vers le succès au tennis.

Même s’il y a Toni Nadal ou un autre grand entraîneur, au bout du compte, c’est Félix qui a la responsabilité de ses matchs, de ses victoires ou de ses défaites, rappelle-t-il. C’est un travail quotidien de longue haleine et c’est ça le plus important. On a toujours voulu bien travailler au quotidien et c’est une valeur que partage Toni Nadal.

Après sa défaite au troisième tour au tournoi de Miami, Félix Auger-Aliassime est rentré se reposer quelques jours à Monaco et a repris l’entraînement sur terre battue vendredi dernier.

Depuis le début de la saison, le Québécois présente une fiche de 10 victoires et 5 revers.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !