•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des remplacements en cas de commotion cérébrale dans le soccer nord-américain

Des joueurs se disputent un ballon

La MLS prend part au projet pilote pour contrer les commotions cérébrales.

Photo : The Canadian Press / DARRYL DYCK

Radio-Canada

Quatre ligues nord-américaines de soccer, dont la MLS et la NWSL, prendront part au projet pilote de la FIFA offrant aux équipes deux changements supplémentaires pour remplacer des athlètes à risque d’avoir subi une commotion cérébrale.

Plusieurs experts des ligues majeures en Amérique du Nord se sont penchés sur la question de la prévention des commotions cérébrales pour mettre sur pied le projet pilote approuvé par la FIFA.

Pour la saison 2021, les équipes auront donc à leur disposition deux changements supplémentaires qui ne pourront être utilisés que pour permettre à un remplaçant de prendre le poste d’un titulaire ayant reçu un coup à la tête ou étant à risque de commotion cérébrale.

Ces deux substitutions s’ajoutent aux cinq changements habituels qui peuvent être faits en un maximum de trois occasions. Ils peuvent être faits à tout moment dans le match s’il y a possibilité qu’un joueur souffre d’une commotion cérébrale.

Si une équipe a recours à un remplacement additionnel instauré dans le cadre du projet pilote, son adversaire peut aussi profiter d’une substitution supplémentaire.

Le projet pilote est d’une durée de 20 mois. Il sera donc mis à l'essai dans des compétitions internationales jusqu’au mois d’août 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !