•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kasper Asgreen couronné au Tour des Flandres

Il lève les bras à l'arrivée du Tour des Flandres.

Kasper Asgreen

Photo : Getty Images / David Pintens

Agence France-Presse

Le Danois Kasper Asgreen a battu au sprint le Néerlandais Mathieu van der Poel pour s'adjuger le Tour des Flandres, dimanche, à Audernarde, après avoir parcouru 254 km. Le Belge Greg van Avermaet a complété le podium.

Disputée à huis clos, la course a permis à Asgreen de décrocher la victoire la plus importante de sa carrière et sa deuxième de la saison, après la Classique E3, la semaine passée. Il a arrêté le chrono à 6 h 2 min 12 s.

Le champion du Danemark s'était classé 2e au Tour des Flandres lors de sa première participation, en 2019, derrière l'Italien Alberto Bettiol. Van der Poel était le vainqueur sortant de l'épreuve belge.

Le Canadien Hugo Houle, qui prenait part à une 200e course avec l'équipe Astana, s'est joint à l'échappée du jour durant les deux tiers de l'épreuve. Son groupe a finalement été rattrapé à un peu moins de 40 km de l'arrivée.

On avait comme objectif numéro un en tant qu’équipe de mettre quelqu’un dans l’échappée, mais on n’avait personne. Il y avait une section du parcours que je connaissais où la route était plus étroite. J’ai saisi l'occasion de sortir pour essayer de rattraper les cinq gars devant et j’ai réussi à revenir avec Nico Denz, a raconté Houle.

Houle a pris le 79e rang, accusant un retard de 9 min sur le gagnant. Le Québécois était fort satisfait de sa course, d'autant plus qu'il avait souffert d'une grippe dans les derniers jours.

Les jambes étaient bonnes, mais je n’étais pas à 100 % de mon énergie, a reconnu Houle. Après six heures de course, c’est tellement exigeant, il arrive un moment où tu atteins tes limites. La forme est bonne, mais je suis habitué d’avoir de meilleures sensations. J’ai fait du mieux que j’ai pu avec les capacités que j’avais et je peux rentrer à la maison satisfait.

Son compatriote Benjamin Perry, 70e, faisait partie du même peloton à l'arrivée. De son côté, Guillaume Boivin a terminé en 98e position, tandis qu'Antoine Duchesne a été contraint d'abandonner.

L'épreuve s'est dénouée à 26 km de la conclusion à la suite d'une attaque d'Asgreen, pris en chasse par le Belge Wout van Aert et Van der Poel dans un groupe de sept coureurs qui comprenait son coéquipier, le Français Julian Alaphilippe.

Van der Poel a attaqué violemment dans la troisième ascension du Quaremont et a distancé Van Aert. Au prix d'un gros effort, Asgreen est parvenu à revenir dans son sillage à 16 km de l'objectif, puis le duo s'est dirigé vers l'arrivée pour se disputer la victoire.

Je me sentais très bien dans les derniers kilomètres, j'ai décidé d'essayer. À la fin, je gardais Mathieu devant moi, je savais qu'on avait une avance suffisante, je voulais être dans sa roue, a expliqué Asgreen.

Le Danois est devenu le second coureur de son pays à figurer au palmarès du Tour des Flandres, après Rolf Sorensen, champion de l'édition 1997.

Le volet féminin a été remporté par la Néerlandaise Annemiek van Vleuten (4:01:11), comme il y a 10 ans. Elle s'est imposée avec 25 s d'avance sur l'Allemande Lisa Brennauer et l'Australienne Grace Brown, qui ont réglé le sprint d'un petit groupe de poursuivantes.

Van Vleuten a placé son attaque décisive dans la dernière difficulté, le terrible Paterberg, d'une hauteur de 400 m pavés avec un passage à plus de 20 %.

Double championne du monde du contre-la-montre (2017 et 2018), la cycliste de 38 ans a résisté au retour d'un groupe de sept coureuses pour décrocher son deuxième bouquet en quatre jours.

La Canadienne Alison Jackson s'est classée 22e avec un retard de 2:11 sur van Vleuten. L'autre représentante de l'unifolié en lice au Tour des Flandres, Leah Kirchmann, a bouclé la course en 99e place et 9:59 après la gagnante.

La Belge Lotte Kopecky, l'une des grandes favorites de cette épreuve comptant pour le circuit World Tour, a perdu toute chance de succès, victime d'un incident mécanique.

(Avec les informations de Sportcom)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !