•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eye of the Tiger reporte son gala du 17 avril à Québec

Camille Estephan.

Camille Estephan

Photo : Radio-Canada / Jean-François Chabot

Radio-Canada

Le gala de boxe mettant en vedette David Lemieux et Simon Kean, le 17 avril, au Centre Vidéotron de Québec, a été reporté à une date ultérieure.

Moins de 24 heures après avoir soutenu en entrevue à Radio-Canada Sports que tous les feux étaient au vert, le président d'Eye of the Tiger Management (EOTTM), Camille Estephan, s'est résolu à prendre cette décision en raison du resserrement des mesures sanitaires tant au Québec que sur la scène internationale.

Estephan explique se retrouver devant une impasse puisque les restrictions auxquelles sont soumis les voyageurs sont très changeantes et complexes face à l'évolution de la COVID-19 découlant des nouveaux variants.

Imbroglio administratif

Malgré le fait qu'EOTTM ait obtenu les autorisations de la santé publique pour tenir l'événement et ait appliqué les mesures mises en place par le gouvernement fédéral, les boxeurs provenant de l'étranger se sont vu refuser l'entrée au pays en raison de la confusion qui règne actuellement dans les aéroports à travers le monde.

Nous sommes extrêmement déçus de devoir prendre la lourde décision de reporter l'événement du 17 avril, mais ne baissons certainement pas les bras, a précisé Camille Estephan par voie de communiqué.

En clair, à la source de cette volte-face d’Eye of the Tiger Management se trouve une confusion entourant le statut d’athlète professionnel des boxeurs qui tentaient de s’amener à Montréal.

Il faut savoir que la permission accordée aux athlètes entrant au Canada pour participer à des compétitions internationales relève de Patrimoine Canada et qu’elle est réservée aux sportifs amateurs.

Malgré les documents fournis, dont des visas de travail, et en dépit de l’intervention d’avocats et de représentants de trois ministères distincts, l’Espagnol Ronny Landaeta et le Russe Artem Oganesyan n’ont pas pu monter à bord des vols que le promoteur Camille Estephan avait réservés pour eux.

Au final, ce sont les compagnies aériennes qui ont eu le dernier mot.

Aux dires d’Estephan, ses pertes (billets d’avion, réservation du Centre Vidéotron, promotion) et celles de ses boxeurs qui n’auront pas touché leur bourse s’élèvent pour le moment à plus de 400 000 $.

Déçu, Estephan ne jette pas l’éponge. Il espère encore présenter son événement le 8 ou le 15 mai, toujours à Québec. Il se croise les doigts et tente à présent de recoller les pots cassés en convainquant tous les pugilistes de revenir quand il aura fixé la date du prochain rendez-vous.

Lemieux (42-4-0, 35 K.-O.) devait se mesurer à Landaeta (17-3-0, 11 K.O.) lequel a été refoulé en Allemagne. De son côté, Kean (19-1, 18 K.-O.) avait un combat contre l'Américain Donald Haynesworth (16-5-1, 14 K.-O.). Oganesyan (12-0, 10 K.-O.), bloqué à Paris, tentait de s'amener en prévision d'un duel face à l'Ontarien Josh Wagner (7-0, 5 K.-O.)

EOTTM avait prévu sept combats pour son retour au Centre Vidéotron, incluant aussi un combat revanche opposant Mathieu Germain (18-2-1, 8 K.-O.) à Steve Claggett (29-6-2, 19 K.-O.).

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !