•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Benjamin St-Juste convaincu qu’il sera repêché dans la NFL

Un joueur de football, vêtu de noir, se prépare à courir vers l'arrière.

Benjamin St-Juste aux portes de la NFL

Photo : Université du Minnesota

Le Québécois Benjamin St-Juste a franchi une autre étape dans la poursuite de son rêve d’accéder à la NFL. 

Le demi de coin de l’Université du Minnesota a participé à un Pro Day, une journée d’évaluation, devant les recruteurs et les représentants de 31 équipes de la NFL qui s’étaient déplacés pour le voir à l’oeuvre ainsi que son coéquipier et receveur Rashod Bateman, qui pourrait être repêché dès le premier tour. 

St-Juste, lui, pourrait entendre son nom aux alentours du troisième ou du quatrième tour du repêchage selon les projections de spécialistes en la matière.

Il deviendrait ainsi le Québécois repêché le plus hâtivement dans l’histoire de la NFL depuis le porteur de ballon Tshimanga Biakabutuka, 8e choix au total de l’encan de 1996. Chose certaine, il est convaincu qu’il sera sélectionné. 

J’estime à 100 % les chances que je me fasse repêcher grâce aux performances que j’ai montrées depuis le mois de janvier, a dit St-Juste en visioconférence. Je n’ai pas d’équipe de prédilection, mais dans un monde idéal, ce serait une équipe située pas trop loin de la maison pour que ma famille puisse venir me voir jouer. Ça fait trop longtemps.

Un joueur de football, vêtu de noir, démontre ses habiletés devant des recruteurs de la NFL.

Benjamin St-Juste devant les recruteurs de la NFL.

Photo : Université du Minnesota

Le parcours de St-Juste, depuis le Cégep du Vieux Montréal, l’a fait passer par l’Université du Michigan de 2017 à 2019, puis par le campus de l’Université du Minnesota. C’est là qu’il a été évalué une nouvelle fois par les recruteurs des équipes de la NFL. 

En janvier, il avait impressionné les observateurs lors de la semaine du Senior Bowl, un match réunissant certains des meilleurs espoirs des rangs universitaires américains. Depuis, c’est de Los Angeles qu’il s’entraîne.  

Jeudi, il a pu quantifier sa puissance, son agilité et sa vitesse lors d’une série de tests physiques. Il a notamment couru la distance de 40 verges, jalon de mesure de la vitesse au football professionnel, en 4,51 s, et a réussi le test des trois cônes en 6,63 s. 

J’ai eu beaucoup de plaisir aujourd’hui et c’était l’objectif. C’était assez stressant d’être observé par 31 équipes, mais je me suis amusé. J’ai parlé à beaucoup de recruteurs et c’était une bonne journée. 

Je n’avais pas d’attentes particulières pour mes statistiques, a dit St-Juste après coup. Les équipes présentes étaient heureuses. Elles ont vu de la vitesse et de la rapidité. Je me sentais rapide. Maintenant, j’ai hâte de remettre mon uniforme et de jouer au football pour vrai. Ça fait trois mois que je m’entraîne spécifiquement pour cette journée, maintenant je vais me concentrer à être un joueur de football. Je sais ce que je dois améliorer.

Il y a aussi ses mensurations avantageuses pour un joueur de sa position qui l’aideront assurément à intéresser des équipes.

À 1,91 m (6 pi 3 po) et 92 kg (202 lb), il est très grand pour un demi de coin. 

Un repêchage en pensées avec ses proches

L’encan 2021 de la NFL, tenu sur trois jours du 29 avril au 1er mai, aura lieu à Cleveland, en Ohio. Benjamin St-Juste, lui, sera à Atlanta pour vivre l’événement. C’est là que sa copine étudie. 

Il aurait aimé vivre cette journée spéciale à Montréal, en famille, mais les mesures sanitaires compliquent inévitablement la situation. 

Un joueur de football, vêtu de noir, réalise un parcours de course entre des cônes devant des recruteurs de la NFL.

Benjamin St-Juste en avril 2019

Photo : Université du Minnesota

Je suis vraiment déçu de ne pas pouvoir revenir à Montréal et pouvoir célébrer ça en famille, explique-t-il. Je voulais vraiment vivre ça avec mes proches. Je suis un peu choqué.

D’ici le repêchage, après quelques jours de repos, il reprendra l’entraînement pour être fin prêt à faire sa place dès le premier camp d’entraînement. 

J’ai encore du travail à faire si je veux avoir un impact sur le terrain dès mon année recrue, a dit St-Juste. Je suis prêt pour ça. J’étais prêt pour la NFL dès que je suis arrivé dans la NCAA en 2017.

St-Juste espère inspirer les plus jeunes joueurs de la province. Il en fait une fierté. Les Québécois dans la NFL ne sont pas légion, encore moins au sein des unités défensives. 

C’est un honneur de me retrouver là où je suis présentement et je suis fier de faire rayonner ma ville à ma façon, a dit St-Juste. J’espère donner un peu d’espoir aux plus jeunes. Je suis ici pour représenter tout le monde qui n’a pas eu ma chance. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !