•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arslanbek Makhmudov au Texas le 24 avril

Arslanbek Makhmudov en action au Casino de Montréal en 2018

Arslanbek Makhmudov en action au Casino de Montréal en 2018

Photo : Vincent Ethier - EOTTM

Jean-François Chabot

Le poids lourd Arslanbek Makhmudov (11-0, 11 K.-O.) verra sa patience récompensée alors qu’il pourra remonter sur un ring le 24 avril prochain, à El Paso, au Texas.

Selon ce qu’a appris Radio-Canada Sports, Makhmudov y affrontera le Dominicain Nagy Aguilera (21-10, 14 K.-O.) sur le campus de l'Université du Texas, une confrontation à la fois sur le site Punching Grace et le réseau DAZN.

La finale de la soirée mettra en vedette le Mexicain Jaime Munguia (36-0, 9 K.-O.) et le Polonais Maciej Sulecki (29-2, 11 K.-O.). Munguia y défendra sa ceinture WBO Intercontinentale.

Rappelons que Makhmudov devait initialement se battre le 20 mars, à Dallas, mais que ce rendez-vous avait été annulé, faute d'avoir trouvé un adversaire et surtout en l'absence d'une date disponible auprès de DAZN. Au moment d’écrire ces lignes, le duel doit encore recevoir la sanction de la commission athlétique locale.

Âgé de 34 ans, Aguilera s’est déjà frotté à quelques-uns des meilleurs boxeurs de sa catégorie, dont Tomasz Adamek, Chris Arreola, Dominic Breazeale et Gerald Washington.

Il a toutefois perdu trois de ses cinq derniers combats, le dernier en date du 28 novembre, une décision unanime face à Terrell Jamal Woods au terme d’un duel de 6 rounds.

Makhmudov ne s’est pas battu depuis le 10 octobre, à Shawinigan. Ce soir-là, le Canadien Dillon Carman avait plié l’échine après un seul coup de poing à la 21e seconde du 1er round.

Estephan maintient le gala du 17 avril

Le promoteur Camille Estephan, d’Eye of the Tiger Management, a tenu à rassurer les amateurs de boxe en indiquant que la soirée de boxe du 17 avril, à Québec, ira de l’avant en dépit du resserrement des mesures de confinement annoncées mercredi par le premier ministre François Legault.

L’événement, mettant en vedette David Lemieux et Simon Kean, avait déjà été prévu pour une présentation à huis clos.

En raison du protocole que nous avons en place, rien ne devrait changer. Notre protocole a déjà été approuvé [par la santé publique] pour des zones rouges. Donc, on aurait pu faire le gala même à Montréal. C’est un protocole comparable et même plus étanche que celui de la Ligue nationale de hockey, a d’abord soutenu Estephan.

On n’a même pas voulu avoir des spectateurs. On entend parler depuis un bout de temps d’une troisième vague. Donc, on va faire ce show-là à huis clos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !