•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cole Caufield aimerait jouer avec le Canadien cette saison

Il s'apprête à décocher une rondelle sur réception.

Cole Caufield a marqué 49 buts en 67 matchs avec l'Université du Wisconsin.

Photo : AP / John Mersits

Juste avant de prendre un vol du Wisconsin en direction de Montréal, l'espoir du Canadien Cole Caufield a pris le temps de s'entretenir avec les membres des médias, lundi matin.

Deux jours après avoir signé son premier contrat avec le CH, Caufield a confirmé qu'il commencerait sa carrière professionnelle par un passage dans la Ligue américaine.

Ce détour à Laval pourrait prendre l'allure d'un bref stage, question de bien lancer la transition. Il n'a pas écarté la possibilité de jouer un premier match avec le Canadien dès cette saison. Tout ceci dépend de mon jeu et de mon rendement, a-t-il déclaré. Si je joue bien, je pourrais obtenir cette occasion. Mais pour l'instant, je suis heureux de me joindre au Rocket.

Il est avantageux pour les joueurs dans leur contrat d'entrée de disputer ne serait-ce qu'un match dans la LNH, afin de retrancher une année à ce premier pacte moins lucratif. Par le passé, Ryan Poehling et Cayden Primeau ont notamment reçu cette chance de la part de l'organisation.

Cole Caufield ne souhaite toutefois pas trop s'avancer, et il se dit d'abord enthousiaste de se joindre à une équipe performante, qui a remporté huit de ses dix derniers matchs. La Ligue américaine est une excellente ligue. Beaucoup de joueurs sortent de celle-ci, souligne-t-il.

J'ai confiance en mes habiletés. J'espère que mon jeu parlera de lui-même.

Une citation de :Cole Caufield

Il est conscient que la marche est haute et parfois difficile à franchir entre le hockey universitaire et les professionnels.

Le candidat finaliste au trophée Hobey-Baker, remis au meilleur joueur universitaire aux États-Unis, est conscient de l'ampleur du défi. Il y aura certainement des ajustements, mais je me sens prêt, indique-t-il.

Confiant, il espère que le progrès réalisé ces derniers mois lui servira sous les ordres de son nouvel instructeur, Joël Bouchard. J'ai beaucoup travaillé sur mon jeu dans les trois zones avec l'entraîneur Tony Granato. Je priorise toujours la défense, ça m'aide à être un joueur plus complet.

Zegras et Caufield vont rejoindre un autre joueur dans l'uniforme américain pour célébrer un but

Zegras et Caufield ont joué ensemble au sein de l'équipe américaine

Photo : Getty Images / Codie McLachlan

Il s'est par ailleurs entretenu au courant de l'été avec d'autres jeunes joueurs américains, comme Jack Hughes et Trevor Zegras, pour discuter de ce qui l'attend. J'ai discuté beaucoup avec eux par le passé, pour en apprendre plus sur leur passage au niveau professionnel, affirme le choix de premier tour du Canadien (15e au total) en 2019.

C'est une grosse étape. C'est une business, en haut. Il faut être prêt à mériter ses minutes de temps de glace. Je suis préparé pour cela.

Des débuts le 6 avril?

En amorçant une période de quarantaine de sept jours mardi, Cole Caufield pourrait rejoindre la bulle du Rocket de Laval le 5 avril.

Il pourrait donc être utilisé par Joël Bouchard dès le lendemain, dans un match face aux Heat de Stockton.

L’entraîneur ne manquera pas d’options pour trouver un joueur de centre à qui jumeler sa nouvelle recrue. Jordan Weal, Lukas Vejdemo et Ryan Poehling produisent tous à un bon rythme depuis le début de la saison.

Un joueur est félicité par un coéquipier.

Poehling a marqué seulement 5 buts en 36 matchs à sa première saison à Laval, avant de débloquer en 2020-2021.

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

En Poehling, Caufield retrouverait un compatriote au parcours semblable.

Cet autre choix de premier tour du Canadien (en 2017, 25e au total) a fait le saut des bancs universitaires à la Ligue américaine en 2019... à une différence près. Poehling avait joué le dernier match de la saison du Canadien, une rencontre sans enjeu puisque l'équipe était déjà exclue des séries. Il avait réussi un tour du chapeau et marqué en fusillade.

Mais lui aussi pourra témoigner des difficultés reliées à cette période d’adaptation. À sa première campagne professionnelle, Poehling n’a récolté que 5 buts en 36 matchs. Il en compte déjà 6 en 19 rencontres cette saison.

Caufield a pour l’instant seulement reçu les félicitations de Bouchard et va bientôt s’entretenir avec lui pour en apprendre plus sur son rôle.

Le Rocket est présentement au Manitoba pour une série de quatre affrontements face au Moose. Les Lavallois rentreront ensuite à la maison pour un match au Centre Bell le 2 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !