•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cole Caufield s'entend avec le Canadien

Cole Caufield

Cole Caufield

Photo : Getty Images / Kevin Light

Radio-Canada

La direction du Canadien de Montréal a annoncé samedi soir que l’attaquant Cole Caufield avait accepté les termes d’un contrat d’entrée d’une durée de trois ans.

Premier choix du Tricolore (15e rang) lors du repêchage de 2019, Caufield touchera d'abord un salaire de 700 000 dollars pour la présente saison, puis 832 500 dollars pour les deux suivantes.

L’entente est assortie d’un boni à la signature de 92 500 dollars, ainsi que des bonis de performance pouvant atteindre 300 000 dollars en 2021-2022 et 850 000 dollars en 2022-2023

La rémunération de l’ailier droit de 20 ans plafonnera à 70 000 dollars par saison s’il s’aligne avec le Rocket de Laval, dans la Ligue américaine de hockey.

Caufield devra d'abord suivre une quarantaine lorsqu'il entrera au Canada, puis se joindra au Rocket, a indiqué le club-école du Canadien, afin d'amorcer sa carrière professionnelle.

Vendredi, Caufield a conclu sa deuxième saison dans l’uniforme des Badgers de l'Université du Wisconsin, champions de l'Association Big Ten de la NCAA, avec lesquels il a amassé 52 points, dont 30 buts, en 31 matchs.

Les Badgers ont été éliminés dès le premier tour du Championnat national de la NCAA, par les Beavers de l'Université Bemidji State. Caufield était alors libre de s'entendre avec le Canadien ou de retourner à l'université.

Il est finaliste pour l’obtention du trophée Hoby-Baker, remis au joueur par excellence de la saison en NCAA, et a été nommé meilleur joueur de son association pour la campagne 2020-2021.

Caufield a défendu les couleurs des États-Unis au dernier Championnat mondial de hockey junior, remporté par l'équipe américaine. Le franc-tireur avait enregistré deux buts et trois aides en sept matchs, à Edmonton, en route vers la médaille d'or.

Plus tôt en après-midi, le directeur général Marc Bergevin avait laissé entendre en vidéoconférence que le dossier de Caufield progressait et avait invité les journalistes à demeurer aux aguets.

C'est un joueur qui a du talent exceptionnel. On entend dire qu'il est possible qu'il gagne le [trophée] Hobey-Baker. Il a presque un but par match. Encore là, entre le collégial américain et la Ligue nationale, c'est un très grand saut, a indiqué Bergevin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !