•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ski alpin : Pinturault et Vlhova remportent les gros globes de cristal

Alexis Pinturault

Alexis Pinturault

Photo : Getty Images / Christof Stach

Radio-Canada

Alexis Pinturault a remporté samedi, le jour de ses 30 ans, la Coupe du monde de ski alpin, devenant le premier Français à s'adjuger le gros globe de cristal depuis 1997.

Le skieur a remporté le titre avec une victoire lors du slalom géant de Lenzerheide, en Suisse. Il devance désormais le Suisse Marco Odermatt de 107 points et ne peut plus être rejoint au classement de la Coupe du monde lors de la dernière épreuve, le slalom, qui sera présenté dimanche.

C'est sûr que c'est le plus beau jour de ma carrière, c'est en plus mon anniversaire [30 ans]. Depuis le début de la saison je me disais que les choses pouvaient se finir de la plus belle des manières à Lenzerheide, le jour de mon anniversaire, c'est ce qu'il s'est passé avec le petit globe, le gros globe aujourd'hui, le meilleur cadeau que je pouvais me faire, a-t-il savouré.

Deuxième de la Coupe du monde en 2019 et en 2020, Pinturault devient le quatrième skieur français à décrocher le titre après Jean-Claude Killy (1967 et 1968), Michèle Jacot (1970) et Luc Alphand, le dernier, en 1997.

Il a bénéficié de l'annulation en raison du mauvais temps de plusieurs épreuves prévues à Lenzerheide, dont la descente et le super-G, qui auraient pu profiter à Odermatt et à sa vitesse supérieure. Mais le Suisse n'a pu faire mieux qu'une 11e place samedi.

Sa victoire permet également à Pinturault de remporter le petit globe de la Coupe du monde de géant.

Le Canadien Erik Read n'a pas été en mesure de terminer sa deuxième descente lors de l'épreuve du slalom géant.

St-Germain termine 11e

Du côté des femmes, même si elle a dû se contenter d'une 6e place au slalom géant samedi, Petra Vlhova remporte le classement général de la Coupe du monde. Il s'agit d'une première pour la Slovaquie.

Vlhova a accumulé assez de points pour ne plus être rattrapée au classement général par la Suissesse Lara Gut-Behrami, avant la dernière épreuve dimanche.

Aujourd'hui, ce n'est pas le plus beau jour de ma carrière, mais demain ce sera le cas pour la remise du trophée, car là, j'ai perdu le globe de slalom. Le gros globe est plus important, c'était l'objectif de cette saison. Je vais devoir prendre le temps de réaliser. Demain, ce sera que de la joie... Il m'a fallu cette saison être performante en vitesse, en géant, en slalom. Il faut gagner partout, cela prend beaucoup d'énergie. Je suis soulagée, a-t-elle expliqué en zone mixte.

L'épreuve du jour a été gagnée par l'Autrichienne Katharina Liensberger. Mikaela Shiffrin et Michelle Gisin sont venues compléter le podium.

La Québécoise Laurence St-Germain a pris la 11e position du slalom et termine 8e au classement général.

Elle était provisoirement 4e après la première manche, sauf que la deuxième descente a mis fin à ses espoirs d’un podium en Coupe du monde.

Il s’agit de la troisième course de suite où la skieuse de Saint-Ferréol-les-Neiges termine au 11e rang.

J’ai fait quelques erreurs dans le premier mur [en deuxième manche], je me suis reprise et j’ai attaqué, mais j’ai manqué d’énergie dans la dernière partie du tracé. C’est là où j’ai perdu mon temps. Une 11e place, c’est bon, mais je suis vraiment déçue, parce que je sentais que j’avais une chance d’avoir le petit flash que je voulais pour finir la saison , a reconnu St-Germain.

Au cours de la saison, la Québécoise a terminé quatre fois parmi les dix premières, dont une 6e place. C’est pour cette raison qu’elle s’en voulait après sa deuxième descente, car son premier podium de Coupe du monde était à portée de main.

C’est sûr que je sentais un peu plus de pression [après la première manche], mais c’était vraiment un bon stress et j’avais hâte d’attaquer, a soutenu celle qui avait le dossard numéro 1. J’ai donné mon 100 %, mais il ne m’en restait pas assez dans le réservoir. […] Cette année, je voulais de la constance et j’en ai eu. L’année prochaine, je veux faire le prochain pas et être chez les meilleures. Les Jeux olympiques, ce sera le gros objectif.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !