•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tokyo 2020 : nouvelle démission sur fond de scandale

Le directeur artistique de Tokyo 2020 pendant une conférence de presse

Hiroshi Sasaki

Photo : Reuters / Toru Hanai

Agence France-Presse

Hiroshi Sasaki, le directeur artistique des Jeux olympiques de Tokyo, a démissionné jeudi après la publication dans la presse de ses commentaires offensants sur une animatrice japonaise.

Il était notamment chargé des cérémonies d'ouverture et de clôture.

Un hebdomadaire nippon avait révélé mercredi que Hiroshi Sasaki avait suggéré l'an dernier de déguiser en porc l'animatrice populaire Naomi Watanabe pour la cérémonie d'ouverture des JO. Dans une déclaration, M. Sasaki s'est dit profondément désolé pour cette grave insulte envers la jeune femme ronde.

En février, le président des Jeux de Tokyo a démissionné pour avoir lui aussi tenu des propos sexistes.

En mars 2020, avant le report des JO en raison de la pandémie, M. Sasaki avait suggéré à des collègues sur une application de messagerie de faire descendre Naomi Watanabe du ciel en étant vêtue d'un costume rose et avec des oreilles de cochon.

Son idée, qui avait aussitôt été rejetée, était de jouer sur les mots anglais Olympics et Olympigs ("pig" signifie porc).

Cela aurait été une grave insulte envers Mme Watanabe. [...] Je regrette du plus profond de mon cœur, je suis profondément désolé, a écrit M. Sasaki dans un communiqué.

Je suis sincèrement surprise, a dit jeudi Naomi Watanabe dans un communiqué.

Je suis heureuse avec la forme de mon corps, a-t-elle assuré, disant aussi espérer qu'un jour chaque personne pourra respecter et accepter les pensées et caractéristiques des autres.

Cette femme de 33 ans, qui a des origines taïwanaises, est une personnalité médiatique très connue au Japon et très influente sur les réseaux sociaux. Son compte Instagram est suivi par 9,3 millions de personnes.

La présidente du comité d'organisation, Seiko Hashimoto, est choquée par cette affaire.

Plaisanter sur le physique est très inapproprié, a-t-elle dit lors d'une rencontre de presse convoquée dans l'urgence, ajoutant qu'elle comptait rapidement remplacer le directeur artistique.

Naoki Okada, porte-parole adjoint du gouvernement nippon, a aussi jugé jeudi que la suggestion de M. Sasaki était totalement déplacée.

Ce dernier a indiqué avoir parlé mercredi soir à la présidente du comité d'organisation, et lui avoir fait part de son intention de quitter son poste.

Tokyo 2020 a annoncé une conférence de presse jeudi sur le sujet.

En 2016, Hiroshi Sasaki avait été à l'origine de l'opération de communication réussie de déguiser le premier ministre japonais de l'époque, Shinzo Abe, en Super Mario lors de la cérémonie de fermeture des JO de Rio.

Il est sur une estrade.

Le premier ministre japonais de l'époque Shinzo Abe déguisé en Super Mario lors de la cérémonie de fermeture des JO de 2016.

Photo : Getty Images / LUIS ACOSTA

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !