•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tiger Woods obtient son congé de l'hôpital

Il sourit.

Tiger Woods

Photo : Getty Images / Kevin C. Cox

Agence France-Presse

Hospitalisé depuis le 23 février à la suite d'un grave accident de voiture, le golfeur Tiger Woods a annoncé, mardi, qu'il était rentré à son domicile en Floride afin de poursuivre sa guérison.

Je suis heureux d'annoncer que je suis rentré à la maison et que j'y continue ma convalescence. Je suis tellement reconnaissant pour le soutien et les nombreux encouragements reçus au cours des dernières semaines, a écrit Woods dans un communiqué.

Merci aux incroyables chirurgiens, aux médecins, aux infirmières et au personnel des centres médicaux Harbor-UCLA et Cedars-Sinaï, vous avez tous pris grand soin de moi et je ne saurais trop vous remercier. Je vais me rétablir à la maison et m'efforcer de redevenir plus fort chaque jour, a ajouté l'Américain de 45 ans.

Woods a été grièvement blessé il y a trois semaines, après avoir perdu le contrôle de son véhicule et effectué plusieurs tonneaux sur une route pentue et propice aux accidents près de Los Angeles.

Il a été longuement opéré au centre de traumatologie Harbor-UCLA, notamment pour de multiples fractures ouvertes à sa jambe droite qui ont nécessité l'insertion d'une tige métallique dans le tibia et des vis pour consolider les os du pied et de la cheville.

Trois jours plus tard, Woods a été transféré au Cedars-Sinaï, où il a poursuivi ses soins orthopédiques et sa convalescence.

Selon le policier qui a découvert la légende du golf blessé, mais conscient, dans son VUS sérieusement endommagé, Woods a eu beaucoup de chance de s'en sortir vivant.

Opéré du dos pour une cinquième fois au début de janvier, il était déjà incertain de pouvoir disputer le Tournoi des maîtres en avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !