•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 13 mois sans jouer, le grand retour de Roger Federer

Il lance la balle pour servir.

Roger Federer

Photo : Getty Images / Fabrice Coffrini

Agence France-Presse

Plus de 400 jours le séparent de son dernier match. Après 13 mois sans compétition et deux opérations au genou droit, Roger Federer, à bientôt 40 ans, fait son grand retour au tournoi de Doha qui débute lundi.

On y est. [...] Ça fait un an que je n'ai pas voyagé pour un tournoi. Je peux vous dire que je suis très impatient. C'est aussi le moment de remercier tous ceux qui ont rendu ça possible, dit Federer dans une courte vidéo filmée depuis un hall d'aéroport et publiée sur son compte Twitter vendredi soir.

Ç'a été un chemin long et difficile, je sais que je n'ai pas encore atteint la ligne d'arrivée. Mais je me sens bien, ça se passe très bien à l'entraînement, je suis gonflé à bloc, poursuit-il.

Le dernier match du Suisse remonte précisément au 30 janvier 2020, en demi-finale des Internationaux d'Australie face à Novak Djokovic.

Hasard du calendrier, son retour sur le circuit intervient la semaine même où le Serbe le dépossède du record du plus grand nombre de semaines passées dans la peau de no 1 mondial (311 contre 310).

Sur un court de tennis, sa dernière sortie publique date du 7 février 2020, lors d'un événement caritatif avec Rafael Nadal au Cap en Afrique du Sud devant près de 52 000 spectateurs, du jamais vu pour un match de tennis.

Ensuite, il a dû passer par deux arthroscopies au genou droit coup sur coup, en février et en mai 2020.

Si le Bâlois a alimenté le compte à rebours sur les réseaux sociaux depuis une semaine, l'ATP a adopté le mot-clic #RogerReturns pour l'occasion.

En plus de 20 ans de carrière, jamais Federer n'a connu de pause aussi longue.

Auparavant, la plus longue était de six mois, de juillet 2016 à janvier 2017, qui avait suivi une première arthroscopie subie en février 2016, celle-ci au genou gauche. Ça lui avait particulièrement réussi, puisqu'il avait triomphé aux Internationaux d'Australie dès son retour, puis à Wimbledon six mois plus tard.

À près de 40 ans – il les fêtera le 8 août –, comment répondra-t-il cette fois? D'autant plus dans un contexte contraignant de tennis sous pandémie qui lui est jusque-là inconnu.

Roger Federer saute pour envoyer la balle de l'autre côté du filet.

Roger Federer.

Photo : Getty Images / Pool

Sa semaine qatarie devrait apporter de premiers éléments de réponse. Federer, désormais no 6 mondial, la lancera face au Français en forme, Jérémy Chardy (64e), ou au Britannique Dan Evans (28e), a priori mercredi au plus tôt.

Deux autres joueurs du top 10, Dominic Thiem (4e) et Andrey Rublev (8e), et quatre du top 20 (Shapovalov et Wawrinka notamment) figurent également dans le tableau.

Je suis sûr qu'il s'est entraîné fort et qu'avec le temps, à condition que son corps aille bien, il rejouera au plus haut niveau. Même s'il est légèrement moins bien physiquement, je parierais sur son talent contre la plupart des joueurs, a estimé Andy Murray, qui s'y connaît au rayon des blessures.

Le Suisse aux 20 trophées majeurs – comme son grand rival Rafael Nadal désormais – ne revient en tout cas pas sans ambition.

Je veux encore décrocher de gros titres, affirmait-il dans une entrevue accordée à la radio suisse SRF au début février, en faisant sans surprise de Wimbledon, des Jeux olympiques de Tokyo – seul l'or en simple manque encore à son palmarès – et des Internationaux des États-Unis ses priorités. Tout en disant aussi vouloir encore essayer de jouer sur terre battue.

Que prévoit-il après Doha? Federer est inscrit à Dubaï la semaine suivante, mais pas à Miami, le premier tournoi Masters 1000 de la saison, à la fin du mois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !