•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une décision de dernière minute dans le cas de Josh Anderson

Il crie et lève la jambe gauche dans les airs.

Josh Anderson

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Josh Anderson s’est entraîné dans un trio habituel, samedi matin, mais il faudra attendre l’échauffement avant le duel contre les Jets pour savoir s’il sera de la partie.

Le numéro 17, blessé au bas du corps depuis trois matchs à la suite d’un croc-en-jambe de Dylan DeMelo, a été inséré à la droite de Jesperi Kotkaniemi et Tyler Toffoli. Fidèle à ses habitudes, le costaud ailier patinait comme le vent, mais le Canadien a confirmé qu’il y avait encore une hésitation dans son cas.

Dominique Ducharme a vu des signes encourageants quant à un possible retour au jeu du buteur de Burlington, sans entrer davantage dans les détails.

S’il obtient le feu vert, Anderson serait donc séparé de Nick Suzuki et de Jonathan Drouin pour la première fois cette saison, seule combinaison qui n’avait pas été remaniée jusqu’ici.

C’est Joel Armia, avec qui Drouin a passé 58 % de son temps de glace à cinq contre cinq l’année dernière, qui a pris la place d’Anderson à la droite du duo pendant les exercices matinaux.

Voilà une formation que Ducharme veut essayer, mais qui n’est pas coulée dans le béton pour autant.

Ça se peut que vous voyiez du mouvement à l’aile droite d’un match à l’autre ou pendant le match. On pourrait voir différentes combinaisons selon comment le match se déroule. Ça pourrait varier, a prévenu l’entraîneur-chef par intérim.

Promotion

Si ces trios aperçus à l’entraînement demeurent, Kotkaniemi sera flanqué des deux buteurs les plus prolifiques du Tricolore. Toffoli et Anderson en totalisent 23 à eux deux.

Le jeune Finlandais a progressé, dixit son patron, récemment. Même s’il n’a récolté qu’une passe lors des trois derniers matchs, Kotkaniemi était au cœur des attaques de la deuxième vague d’avantage numérique qui a fourni trois buts en deux rencontres.

Jeudi, il a passé 15 min 31 s sur la glace, son plus haut total depuis ses 16 minutes du tout premier match de la saison à Toronto.

Il est confiant. On a besoin de lui. C’est un des moteurs de notre attaque. Quand tu joues quelques bons matchs, tu es confiant et ça paraît par la suite. Il a fait un pas de l’avant récemment.

Une citation de :Jeff Petry à propos de Jesperi Kotkaniemi

Si Kotkaniemi recevait une promotion dès samedi soir, un autre jeune homme, Alexander Romanov, attend toujours la sienne.

Beaucoup d’observateurs sur les réseaux sociaux se sont indignés que la recrue de 20 ans n’ait pas eu le droit à du temps de glace en prolongation lors du dernier match, perdu, contre les Jets. Parmi les arrières, Ducharme lui a entre autres préféré Shea Weber et Ben Chiarot, deux arrières au coup de patin un brin moins dynamique que celui du Russe.

La gestion des responsabilités des jeunes talents est un sujet délicat. Claude Julien s’est souvent fait reprocher ce qui était parfois perçu comme un manque d’audace, même si Nick Suzuki, par exemple, était son attaquant le plus utilisé.

En parlant de Romanov, Ducharme a offert une réponse intéressante sur la question.

C’est certain que c’est un gars qui va faire partie des séquences de trois contre trois, mais à quel moment? Avec la progression d’un jeune joueur, il faut juste s’assurer de ne pas sauter d’étape. C’est correct d’être patient. L’important est d’arriver à la bonne place au bon moment. Des fois, de l’envoyer trop rapidement où on veut qu’il soit, ça le ramène plus loin en arrière. Un pas à la fois. On aime ce qu’il fait, on continue de le faire grandir, a-t-il expliqué.

Par ailleurs, si le retour au jeu d’Anderson se confirme, Paul Byron semblait être l’attaquant en trop samedi matin. Cela dit, Artturi Lehkonen a fait près de 30 minutes de travail supplémentaire après que la plupart des joueurs eurent retraité au vestiaire. À suivre.

Carey Price obtiendra le départ et tentera d’offrir une première victoire au Canadien contre les Jets en quatre affrontements.

Formation du Tricolore à l'entraînement

Attaquants

  • Tatar-Danault-Gallagher
  • Drouin-Suzuki-Armia
  • Toffoli-Kotkaniemi-Anderson
  • Lehkonen-Evans-Perry

Défenseurs

  • Chiarot-Weber
  • Edmundson-Petry
  • Kulak-Romanov

Gardiens

  • Price
  • Allen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !