•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une deuxième journée plus difficile pour Éliot Grondin en Géorgie

L'athlète freine en fin de parcours.

Éliot Grondin

Photo : Francine Huppé

Radio-Canada

Au lendemain de sa première victoire dans le circuit de la Coupe du monde de snowboard cross, le Québécois Éliot Grondin a connu une journée difficile à Bakuriani, en Géorgie, vendredi, et a dû se contenter du 25e rang.

C’est la première fois cette saison qu’il ne se qualifie pas pour la super finale ni pour la petite finale.

L’athlète de Sainte-Marie a fini 4e de sa vague en huitièmes de finale et n'a pas été en mesure de terminer sa descente. L’Italien Omar Visintin a été le plus rapide en grande finale devant le Suisse Kalle Koblet et l’Autrichien Alessandro Haemmerle.

Avec la médaille d'or jeudi, Grondin se plaçait au plus fort de la course dans l'obtention du globe de cristal. Il n'était qu'à huit points du sommet du classement général. Il accuse désormais un retard de 62 points sur l'actuel meneur, Haemmerle.

Il tient son prix et un chèque après la compétition.

Éliot Grondin

Photo : INSTAGRAM / Éliot Grondin

Le Québécois de 19 ans aura cependant l’occasion de se reprendre. Le titre se jouera à la dernière Coupe du monde du calendrier, soit celle de Veysonnaz, en Suisse, le 20 mars.

Audrey McManiman apprend une leçon à la dure

Du côté des femmes, Audrey McManiman, 17e, a compris que rien n’était joué avant de franchir la ligne d’arrivée.

Après avoir connu un mauvais départ et avoir chuté deux fois plutôt qu’une, la planchiste de 26 ans ne croyait plus en ses chances et a décidé de sortir de la piste lors des huitièmes de finale.

Elle a cependant su après la course que Michela Moioli avait également chuté. La Canadienne aurait pu la rattraper si elle n’avait pas abandonné. L'Italienne a finalement atteint la super finale et a conclu la journée au 4e rang.

C’est vraiment une déception aujourd’hui. Je voulais passer les huitièmes de finale et c’était faisable pour moi. Je ne suis pas tombée de la semaine, puis ça arrive deux fois durant la course, a souligné celle qui s’était classée 16e la veille.

Sa seconde chute est survenue dans le cinquième virage, tout juste avant un saut, ce qui compliquait la tâche de reprendre sa descente sur ce parcours très exigeant, selon elle.

J’ai appris ma leçon aujourd’hui. Le parcours était très long et les erreurs étaient coûteuses.

Une citation de :Audrey MacManiman

La championne du monde en titre, la Britannique Charlotte Bankes, a remporté la médaille d’or. Elle a été suivie de la Française Chloé Trespeuch et de l’Américaine Faye Gulini.

Avec les informations de Sportcom

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !