•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Walter Gretzky, père de Wayne, s’éteint à 82 ans

Les deux hommes rient de bon coeur dans le vestiaire des Oilers.

Wayne Gretzky avec son père Walter et le trophée Conn-Smythe en 1985.

Photo : Reuters / Reuters Photographer

Radio-Canada

Walter Gretzky, le père de Wayne et une figure incontournable aux côtés de son illustre fils, est décédé jeudi soir à 82 ans, selon une publication de l'ancien hockeyeur sur les réseaux sociaux.

C’est avec une grande tristesse que Janet et moi annonçons la mort de mon père. Il a affronté la maladie de Parkinson et d’autres problèmes de santé ces dernières années, mais il ne s’est jamais laissé abattre.

Pour ma soeur, mes trois frères et moi, il était le capitaine de notre équipe. Il nous a guidés et a protégé notre famille tous les jours, à chaque étape de la vie.

Il incarne la raison pour laquelle je suis tombé amoureux du hockey. Il m’a inspiré à donner non seulement tout ce que j’avais au hockey, mais dans la vie aussi.

Walter Gretzky est né le 8 octobre 1938 à Canning, en Ontario, de parents originaires du Bélarus.

Le hockey est rapidement devenu une passion pour lui. Il avait pour ambition de jouer dans la LNH et était un marqueur prolifique au niveau junior B, avec les Warriors de Woodstock. Mais sa petite taille l’a empêché de poursuivre son rêve professionnel.

Il a marié sa femme Phyllis Hockin en 1960 et le couple a déménagé à Brantford, où il a fait carrière comme réparateur de câbles téléphoniques. Wayne, l’aîné de leurs cinq enfants, est né le 26 janvier 1961.

Wayne Gretzky croit que c’est la créativité de son père, dans sa conception d’exercices et dans son approche à l’entraînement, qui a fait de lui le joueur qu’il est devenu, soit le meilleur pointeur de l’histoire de la LNH.

Il m’a enseigné la base dans la vie, tout ce qui a trait à l’éducation, à la façon de traiter les gens, a dit Wayne Gretzky dans une entrevue à CBC en 1996. Je ne jouerais pas au hockey si ce n’était pas de lui, ça ne fait aucun doute.

Bien après le passage de ses fils Wayne, Keith et Brett dans le hockey mineur, Walter Gretzky a continué d’être engagé dans le sport. Il a entraîné des équipes à Brantford pendant très longtemps, en plus de participer à plusieurs projets caritatifs.

Il serre la main de la gouverneure générale lors d'une cérémonie à Rideau Hall.

Walter Gretzky a reçu l'Ordre du Canada en 2007, remis par la gouverneure générale Michaëlle Jean.

Photo : Reuters / Chris Wattie

Une générosité sans limites

Son engagement l’a mené à recevoir l’Ordre du Canada en 2007. Avec son fils Wayne, il a notamment récolté plus de 1 million de dollars pour la Fondation INCA.

Je suis fortuné parce que je suis dans une position où je peux aider les gens, avait dit Walter Gretzky dans une entrevue à Postmedia. Ce n’est pas tout le monde qui peut faire ça.

En 1991, l’année de sa retraite, Walter Gretzky a souffert d’un anévrisme au cerveau qui lui a été presque fatal et qui a ravagé sa mémoire à court terme.

Heureusement pour les historiens du hockey, il a retenu ses souvenirs à long terme et a pu continuer à ouvrir les portes de sa maison à Brantford pour que les amateurs puissent voir ses souvenirs et sa célèbre patinoire maison.

Sept ans après le décès de sa femme en raison d’un cancer, les premiers signes de la maladie de Parkinson sont apparus. Malgré tout, il a continué de faire des apparitions publiques.

Les deux hommes se prennent dans leurs bras.

Wayne et Walter Gretzky lors d'une cérémonie avant le dernier match de l'illustre numéro 99.

Photo : Reuters / Reuters Photographer

Il laisse dans le deuil ses cinq enfants Wayne, Kim, Keith, Glen et Brent, ainsi que ses sept petits-enfants.

Le monde du hockey réagit au décès de Walter Gretzky

Bien qu’il n’ait jamais patiné dans la LNH, l’influence de Walter Gretzky a été profonde. Il incarnait parfaitement le parent qui s'implique dans le hockey, a déclaré dans un communiqué le commissaire de la LNH, Gary Bettman.

Walter n’a pas seulement inculqué à ses enfants le sens du hockey, mais aussi l'amour et le respect du jeu. Des qualités qui sont devenues synonymes du nom Gretzky.

La passion de Walter pour le hockey et pour son enseignement allait au-delà du statut ou du niveau d’habiletés des joueurs. Depuis la retraite de Wayne il y a 20 ans, Walter pouvait toujours être vu près d’une patinoire, échangeant avec les joueurs et les amateurs de tous les niveaux, a-t-il ajouté.

L'entraîneur Sheldon Keefe, des Maple Leafs de Toronto, a mentionné que l'impact de Walter Gretzky sur le hockey est important et qu'il laisse un héritage que nous n'oublierons jamais.

Hayley Wickenheiser, quintuple médaillée olympique avec l'équipe canadienne et maintenant directrice adjointe au développement des joueurs pour les Maple Leafs, a écrit que Walter Gretzky allait manquer à tous. Elle a publié une photo de son propre père avec Walter en affirmant qu'il s'agissait de deux papas qui discutaient simplement de hockey.

L'attaquant John Tavares, des Leafs, se souvient avoir rencontré Walter quand il était enfant à Mississauga.

Il a souligné qu'il était toujours présent autour des patinoires et manifestement beaucoup engagé dans le sport et dans la communauté du hockey.

Les Oilers d'Edmonton, la première équipe de Wayne Gretzky dans la LNH, ont publié un communiqué, qui se lit ainsi : Du développement et de son influence constante sur l'un des plus grands joueurs de notre sport, à l'énorme impact qu'il a eu sur l'équipe médaillée d'or du Canada en 2002, Walter était vraiment le père de tout le monde. Il nous manquera à tous, mais les souvenirs laissés par sa formidable personnalité et sa passion pour notre sport resteront avec nous pour toujours.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a également rendu hommage au défunt, vendredi matin, sur les réseaux sociaux.

Walter Gretzky était profondément attaché à sa famille et à sa communauté. Sa gentillesse était indéniable, sa passion était évidente et son influence était immense. Mes pensées accompagnent Wayne, la famille Gretzky et tous ceux qui pleurent la perte du père du hockey au Canada, a-t-il écrit sur Twitter.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !