•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mondial de hockey féminin reporté au mois de mai

Les Canadiennes et les Américaines attendent la mise au jeu.

Un match opposant le Canada et les États-Unis à Vancouver, avant la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Marie Villeneuve

Radio-Canada

La tenue du Championnat du monde de hockey sur glace féminin de l’IIHF, à Halifax et à Truro, est reportée d’un mois. La compétition aura lieu du 6 au 16 mai plutôt que du 7 au 17 avril.

Toutes les parties prenantes de l’IIHF ont approuvé les nouvelles dates du tournoi lors d’un récent appel, et l’ensemble des équipes s'est engagé à y participer malgré les circonstances difficiles et les défis posés par la pandémie de COVID-19 pour le hockey sur glace et les voyages internationaux, a dit la fédération internationale dans un communiqué.

L’IIHF indique avoir organisé des réunions virtuelles avec Hockey Canada et ses neuf autres associations membres afin d’évaluer la capacité des équipes à se déplacer pour le tournoi et avoir été en contact avec plusieurs ministères fédéraux et provinciaux pour garantir un environnement sécuritaire aux joueuses et au personnel.

Malgré ces discussions, à deux mois et deux jours du 6 mai, la Nouvelle-Écosse attend toujours l’autorisation des autorités sanitaires pour confirmer la tenue du championnat. L’IIHF espère aussi obtenir une dérogation à la loi fédérale sur la mise en quarantaine, ce qui n’a pas été approuvé pour le moment.

Halifax et Truro devaient accueillir le tournoi l'an dernier, mais il n’a pas eu lieu à cause de la crise sanitaire. L’IIHF assure toutefois qu’elle n’a pas l’intention d’annuler de nouveau la compétition.

Nous savons l’importance que revêt cet événement dans le calendrier du hockey sur glace féminin, surtout compte tenu de l’annulation du tournoi la saison dernière et de l’approche des Jeux olympiques, a déclaré René Fasel, le président de la fédération internationale.

Si l'on autorise la compétition, les athlètes devront respecter un protocole strict. Elle doit aussi avoir lieu devant un public réduit. Le nombre de partisans dans les gradins reste toutefois à confirmer.

La décision de l'IIHF semble avoir particulièrement soulagé la directrice des équipes féminines de Hockey Canada, Gina Kingsbury.

L'annulation du Championnat mondial féminin 2020 de l'IIHF a été très difficile pour nos athlètes, entraîneurs et membres du personnel. Bien que l'événement de 2021 soit reporté, notre équipe est reconnaissante envers l'IIHF et Hockey Canada pour leur engagement à tenir un championnat mondial cette saison dans des circonstances complexes, a-t-elle dit.

Les Canadiennes soulagées

Les joueuses de l'équipe canadienne étaient particulièrement heureuses d'apprendre la nouvelle. Ce sera une première occasion pour elles de disputer de réels matchs depuis leur participation au Championnat du monde en 2019.

Nous avions espoir que ça aurait lieu, mais nous n'avions pas de nouvelles. Notre corps est prêt et nous voulons juste jouer des matchs. Ça fait pratiquement depuis 2019 qu'on n'a pas vraiment joué des gros matchs, souligne l'attaquante Ann-Sophie Bettez.

Les Canadiennes sont bien conscientes que leur réalité à l'approche de cette compétition est bien différente de celle de leurs adversaires qui évoluent dans des ligues professionnelles qui ont poursuivi leurs activités. Malgré tout, elles sont persuadées qu'elles ne seront pas désavantagées pour autant.

Le mental joue pour beaucoup, reconnaît Mélodie Daoust. Nous avons eu des rencontres pour la préparation mentale depuis que la pandémie a commencé. Nous avons eu des réunions pour parler de notre tactique collective et cela fait partie de notre préparation.

L'équipe canadienne est isolée à Halifax afin de participer à un camp d'entraînement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !