•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de femmes au comité d'organisation des Jeux de Tokyo

Il est sur une estrade.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, prononce un discours à Tokyo.

Photo : Getty Images / Atsushi Tomura

Associated Press

Le comité d'organisation des Jeux de Tokyo a fait un geste en matière d'égalité en engageant 12 femmes à son conseil d'administration.

Le conseil de 45 membres est maintenant constitué de 12 femmes, ce qui représente 42 %.

Pour accueillir plus de femmes, la taille du conseil est passée de 35 à 45 membres. Plusieurs démissions ont également ouvert ces sièges.

La nomination de ces nouvelles membres du C. A. a été annoncée par le président du conseil Toshiro Muto. Leur identité sera connue mercredi.

Également, une femme a été nommée vice-présidente du COJO, au sein du bureau de la vice-présidence qui compte sept personnes.

L'arrivée de Seiko Hashimoto, nouvelle présidente du comité organisateur, n'est pas étrangère à ces nominations.

Elle porte un veston noir et regarde vers le bas.

La présidente du comité d'organisation des Jeux de Tokyo, Seiko Hashimoto

Photo : Getty Images / Tomohiro Ohsumi

Mme Hashimoto a remplacé Yoshiro Mori, obligé de céder sa place après des propos déplacés et désobligeants sur l'attitude des femmes en entreprise.

À propos de la promotion de l'égalité des genres, nous pensons qu'il fallait agir vite pour restaurer la confiance en notre comité d'organisation, a-t-elle expliqué.

Évidemment, ce geste, qualifié de symbolique, restera sans doute sans lendemain, car le comité de 3500 personnes sera dissous après les Jeux olympiques, qui doivent avoir lieu cet été.

Le Japon se classe au 121e rang sur 153 au classement du Forum économique mondial pour l'égalité des genres. Dans ce pays, les femmes sont encore rarement considérées pour des postes à haute responsabilité.

Il est prévu une rencontre du COJO mercredi avec les présidents du CIO et du CIP, Thomas Bach et Andrew Parsons. Y assisteront la gouverneure de Tokyo Yuriko Koike et la ministre chargée des Jeux olympiques Tamayo Marukawa.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !